Plein ecran

Cinéma : « Lola vers la mer », un film en « trans » pour ébranler les genres

11/12

Alors que Lola, jeune fille transgenre de 18 ans, apprend qu’elle va enfin pouvoir se faire opérer ; sa mère, qui devait la soutenir financièrement, décède. Afin de respecter ses dernières volontés, Lola et son père, qui ne se sont pas vus depuis deux ans et que tout oppose, sont obligés de se rendre jusqu’à la côte belge. En chemin, ils réaliseront que l’issue du voyage n’est peut-être pas celle à laquelle ils s’attendaient…

Lors de ce road-movie improvisé, le père et la fille se redécouvrent, tout en se confrontant à leurs propres limites. Moustachu, engoncé dans son pantalon, Benoît Magimel incarne une certaine masculinité blanche, hétéro, qui pensait voyager en croisière et se découvre sur un radeau : fragile, en crise et confrontée à des changements de société qui la dépassent. Certes, ce père désemparé va faire du chemin. Au fil du trajet, sa fille lui renvoie comme un boomerang ses idées reçues: ce n’est pas parce qu’on a un pénis qu’on doit uriner debout, et il est très maladroit de demander à une personne trans son orientation sexuelle. Philippe découvre aussi la transphobie. Le scénario sème un à un ses cailloux antisexistes, au risque de paraître pédagogique.

Le Monde

Hongrie : Viktor Orban s’attaque aux théâtres, dernier épisode de son « Kulturkampf » (Màj)
Partout en France, des centaines de CRS se font porter pâle

Commentaires

X
Accueil
Menu