Plein ecran

L’Autorité des marchés financiers inflige une amende de 20 millions d’euros à une banque d’affaires américaine pour « avoir manipulé le cours » de la dette française

10/12

La décision de la Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF), qui remonte au 4 décembre, punit des transactions effectuées le 16 juin 2015 par le bureau de trading de Morgan Stanley à Londres.

Celui-ci avait massivement acheté, en l’espace de quinze minutes et « de façon agressive », des contrats à terme sur la dette française dans le but, selon l’AMF, de faire artificiellement grimper les cours d’obligations souveraines françaises (OAT) et belges (OLO). La banque avait alors vendu ces obligations immédiatement après, à un meilleur prix.

L’Expansion

Policiers brûlés vifs et lapidés à Viry-Châtillon : des peines de 10 à 20 ans de prison contre 8 des accusés, 5 sont acquittés (Màj : le parquet fait appel)
Pologne: arrestation d'un Ukrainien converti à l'islam soupçonné de préparer un attentat

Commentaires

X
Accueil
Menu