Plein ecran

Brésil : déjà connu de la justice, le volleyeur français Earvin Ngapeth arrêté pour harcèlement sexuel

10/12

Earvin Ngapeth, star de l’équipe de France de volley, a été arrêté lundi à Belo Horizonte (sud du Brésil), accusé de harcèlement sexuel, a indiqué la police locale. D’après la plainte, Ngapeth, 28 ans, a fessé une femme de 29 ans dans une salle de spectacles. La femme était accompagnée de son compagnon et d’un ami. Elle a réagi en donnant un coup au bras du joueur et a appelé la police, qui a alors transféré le volleyeur et la plaignante dans un commissariat.

[…]

Selon L’Équipe, qui cite le bureau de presse de la police civile de l’État du Minas Gerais, Il se serait défendu en expliquant qu’ »en France, il est courant, notamment lors des matches de volley, de donner des tapes indiscrètes sur les fesses, que ce soient celles d’hommes ou de femmes ». Avant de préciser « qu’en France toucher les fesses d’une femme n’est ni une agression ni une offense »

[…]

Sud Ouest


[…]

Le volleyeur a déjà eu affaire plusieurs fois à la justice par le passé. Il avait ainsi été condamné en 2016 à trois mois de prison avec sursis pour avoir frappé un contrôleur de la SNCF, avant d’être relaxé en appel en mars 2018. Il avait également été relaxé en juin 2017 dans une autre affaire, remontant à 2013, pour une rixe en boîte de nuit à Montpellier.

[…]

La Voix du Nord

Tours : Jeanne et Arthur ouvrent leur porte aux jeunes migrants
Creuse : 50 Strasbourgeois viennent soutenir un imam Palestinien assigné à résidence pour cause de prêches haineux (MàJ)

Commentaires

X
Accueil
Menu