Plein ecran

Éric Zemmour vs Denis Olivennes : « Les immigrés ne paieront pas nos retraites par répartition »

09/12

Normalien, agrégé de lettres modernes, énarque, Denis Olivennes fut, en 1992, conseiller du ministre de l’économie et des finances, puis du Premier Ministre Pierre Bérégovoy. Directeur général d’Air France, puis président directeur général de NC Numéricable, il prend la présidence de Canal + qu’il quittera pour le groupe PPR (renommé Kering) pour y diriger la Fnac jusqu’en 2008. Après un intermède de deux ans au Nouvel Observateur où il occupe les postes de directeur général délégué et de directeur de la rédaction, il rejoint le groupe Lagardère où il prend la présidence d’Europe 1, puis celle de Lagardère Active qu’il quitte en 2018. Complétant cette brillante carrière professionnelle, Denis Olivennes est l’auteur de L’impuissance publique avec Nicolas Baverez (1989, Calmann-Lévy), La gratuité, c’est le vol – Quand le piratage tue la culture (2007, Grasset), Mortelle transparence (2018 – Albin Michel) et Le délicieux malheur français (2019, Albin Michel).

« Tout va de mal en pis en France, nous le savions déjà. Des gilets jaunes aux Black Blocks, de l’Islam à Emmanuel Macron, nous n’ignorons rien des montagnes russes d’un pays absorbé par l’autopsie de sa dégringolade et l’étude du nombril de ses 64 millions d’habitants. Ce qui nous manquait, c’était les raisons du Délicieux malheur français. Denis Olivennes s’y est attelé avec l’ardeur de mise pour pourfendre le clan des pleureuses et celui des Alceste de tout poil. Non aux négationnistes et comment préparer l’avenir d’une enfant trop gâtée nommé France. »


Lyon : Benjamin, athlète et migrant kenyan, espère pouvoir représenter les couleurs de la France
Toulouse : volées par dizaines, les motos alimentaient un trafic de pièces détachées… au Ghana

Commentaires

X
Accueil
Menu