Plein ecran

États-Unis : une crèche repré­sente Jésus, Marie et Joseph sépa­rés de force et déte­nus à la fron­tière

09/12

À l’ap­proche de Noël, l’église métho­diste unie de Clare­mont (Cali­for­nie) a un message poli­tique à faire passer. Pour critiquer la poli­tique d’im­mi­gra­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion Trump, qui sépare de force les enfants de leurs parents qui demandent l’asile sur le terri­toire, sa crèche repré­sente Marie, Joseph et Jésus enfer­mé·e·s dans des cages sépa­rées.

La révé­rende Karen Clark Ristine a posté la photo sur Face­book ce jour-là, expliquant qu’elle s’in­surge contre le trai­te­ment réservé aux réfu­gié·e·s par les États-Unis. « Peu de temps après la nais­sance de Jésus, Joseph et Marie ont été forcés de fuir avec leur jeune fils de Naza­reth en Égypte pour échap­per au roi Hérode, un tyran », écrit-elle. « Ils crai­gnaient la persé­cu­tion et la mort. Et si cette famille cher­chait refuge aujourd’­hui dans notre pays ? » Pour elle, Jésus, âgé de moins de deux ans, aurait pu se retrou­ver seul dans un centre de déten­tion, comme « plus de 5 500 enfants l’ont été au cours des trois dernières années ».

Ulyces

Brest : 1 an de prison ferme pour Sofiane, un Algérien multirécidiviste, adepte du "vol au câlin"
Guer (56) : une merveilleuse crèche géante et animée venue d'Italie

Commentaires

X
Accueil
Menu