Plein ecran

Montataire (60) : les enseignants du lycée André Malraux dénoncent l’inaction de la direction après une intrusion d’individus violents

Déc
2019

L’intrusion d’un groupe d’individus violents le 28 novembre a contraint les professeurs du lycée André Malraux à protéger eux-mêmes leurs élèves. Certains de ces enseignants mettent en cause le manque d’investissement de leur direction.

Au milieu des cris et des bousculades, les casseurs parviennent à franchir le portail du lycée, resté ouvert, et pénètrent dans l’établissement. Méthodiquement, ils se dispersent en groupes dans les étages pour vandaliser et tenter de mettre le feu.

« Nous, on est contents de travailler ici, explique pourtant une enseignante. On a une relation chouette avec nos élèves. Oui, il y a des problèmes de ‘savoir-être’, mais ça ne fait pas de ces gamins des délinquants. Cette violence, elle vient de l’extérieur, elle vient du chômage. »

On a été complètement livrés à nous-mêmes. Les élèves voyaient bien la peur sur nos visages, ils ont bien compris qu’on ne savait pas quoi faire. Cela n’a fait que renforcer leur inquiétude. (Une enseignante)

« Ils voulaient mettre le feu. On a réussi à les arrêter, mais je ne refais plus ça, je ne me mets plus en danger. » Une soixantaine d’enseignants et de membres du personnel éducatif du lycée André-Malraux, à Montataire, dans l’Oise, sont réunis en assemblée générale, lundi 2 décembre, dans une grande salle bordée de rideaux rouges. Les visages sont fermés, les paupières fatiguées et la colère dans les voix peine à dissimuler leur angoisse. Un jeune professeur s’emporte : « Est-ce qu’on est des enseignants ou une garde républicaine, sérieusement ? » […]

ce 28 novembre, ni la sonnerie de confinement, ni l’alerte au personnel, qui peut être envoyée via l’environnement numérique de travail de l’établissement, ne sont déclenchées. Plus inquiétant : certains professeurs, en cours au moment de l’intrusion, s’aperçoivent que le confinement n’est tout simplement pas possible. Sur les 72 salles de classe du lycée, 21 sont impossibles à verrouiller, à cause de serrures défectueuses. […]

francetvinfo

Réforme des retraites : Jean-Paul Delevoye a oublié, dans sa déclaration d'intérêts, sa fonction dans le domaine des assurances
Lyon : un musulman agresse une musulmane car elle vend du vin chaud

Commentaires

Accueil
Menu