Plein ecran

L’Inde n’accordera plus la nationalité indienne aux migrants musulmans (MàJ: manifestations de protestation)

19/12

19/12/2019

En Inde, les jésuites appellent à la désobéissance civile. Tandis que les manifestations contre l’amendement de la loi sur la citoyenneté se poursuivent dans tout le pays, le Service jésuite des réfugiés en Inde dénonce une loi « discriminatoire et inconstitutionnelle » et envisage de déposer un recours devant la Cour suprême.

La Croix


En Inde, les mobilisations contre une nouvelle loi sur la citoyenneté ont fait au moins deux morts. La police a interpellé des centaines de manifestants, qui avaient bravé les interdictions de rassemblement décrétées dans une grande partie du pays.


17/12/2019


17/12/2019

Le Bengale-Occidental à son tour touché par les manifestations

La nouvelle loi (Citizen Amendment Bill, CAB, «loi d’amendement à la citoyenneté») permet aux migrants non-musulmans originaires de trois pays majoritairement musulmans, Pakistan, Afghanistan et Bangladesh, de demander la nationalité indienne s’ils risquent des persécutions religieuses.

Samedi, les manifestants ont bloqué des autoroutes et attaqués des trains ainsi que des gares dans la capitale Kolkata [anciennement Calcutta].

[…] Le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Canada ont émis des mises en garde pour leurs ressortissants visitant le nord-est de l’Inde, leur recommandant d’«être prudents» s’ils voyagent dans la région […].

Des associations de défense des droits des musulmans dans tout le pays, ainsi qu’un parti politique d’opposition, dénoncent […] une volonté de marginalisation des musulmans.

Le Premier ministre Narendra Modi réfute ces accusations, arguant que les musulmans ne sont pas inclus dans la nouvelle loi car ils ne sont pas une minorité religieuse, et n’ont donc pas besoin de la protection de l’Inde…

BBC


12/12/2019

Une réforme de la citoyenneté en Inde facilite la naturalisation de personnes originaires de trois pays voisins, mais exclut les musulmans

En Inde, le projet de loi sur l’attribution de la citoyenneté prévoit de faciliter la naturalisation des Afghans, Pakistanais et Bangladais. Ils pourront devenir Indien au bout de 6 ans de résidence au lieu de 11 ans. Cette naturalisation est accordée aux minorités religieuses ayant fui les pays voisins. Mais […] les musulmans ne sont pas concernés […].

L’objectif de cette loi serait d’empêcher les immigrés musulmans de devenir Indien […]. Elle permet d’avancer vers la constitution d’un État religieux, où les musulmans seraient des citoyens de seconde zone […], et les musulmans indiens commencent à avoir peur […].

Dans le nord-est du pays […] la population manifeste violemment depuis plusieurs jours contre la réforme…

francetvinfo.fr


06/12/2019

Le gouvernement va soumettre au Parlement une loi qui modifie les conditions d’acquisition de la nationalité en incluant des critères religieux. […] Le gouvernement propose de régulariser les immigrés sans papiers qui ont fui le Pakistan, l’Afghanistan et le Bangladesh pour des raisons religieuses pour s’installer en Inde. Six communautés sont strictement énumérées : les hindous, les sikhs, les jaïnistes, les parsis, les chrétiens et les bouddhistes. Tous ces migrants pourront obtenir la nationalité indienne s’ils sont arrivés en Inde avant le 31 décembre 2014 et s’ils y résident depuis au moins cinq ans. Seuls les musulmans sont exclus du dispositif. […]

Le Monde

Gilets Jaunes : deux mois de prison avec sursis pour le CRS « lanceur de pavé »
Allemagne : Halid, 17 ans, est le suspect principal du meurtre de Roland S., un pompier de 49 ans battu à mort devant sa femme (MàJ)

Commentaires

X
Accueil
Menu