Plein ecran

Floride : un Saoudien ouvre le feu sur la base navale de Pensacola, 4 morts (MàJ: la piste terroriste privilégiée)

Déc
2019

09/12/2019


A-t-il agi seul? Était-il fasciné par les tueries? Nombre de questions se posaient samedi sur les motivations du Saoudien en formation militaire aux États-Unis qui avait tué la veille trois personnes sur une base aéronavale de Floride.


07/12/2019

Six Saoudiens arrêtés dont trois qui auraient filmé l’attaque perpétrée par leur compatriote, le FBI étudie la possibilité d’une motivation terroriste

-Les tirs ont eu lieu sur la base tôt vendredi matin, déclenchant un confinement
-Des sources ont identifié le tireur présumé comme étant Mohammed Saeed Alshamrani, élève-pilote de l’armée de l’air saoudienne
-Vendredi soir, six ressortissants saoudiens ont été arrêtés pour interrogatoire
-Trois d’entre eux auraient filmé la fusillade en train de se produire
-Le représentant républicain de Pensacola, Matt Gaetz, a qualifié la fusillade d’«acte de terrorisme»

(…) Six autres citoyens saoudiens ont été appréhendés près de la base peu après l’attaque, tandis que les enquêteurs étudiaient la possibilité d’une motivation terroriste. Trois des six hommes auraient été vus en train de filmer l’incident en cours […]. Aucune source officielle n’a pour l’instant été en mesure de dire si les hommes en question faisaient partie des étudiants présents dans la salle de classe au moment où la fusillade a commencé…

Daily Mail


Le roi Salmane d’Arabie saoudite a appelé le président Trump et lui a présenté ses condoléances
Le tireur était membre des forces aériennes saoudiennes

Le tireur était un membre des Forces Aériennes saoudiennes en formation, a expliqué le gouverneur de Floride […], il a été officiellement identifié comme étant le sous-lieutenant Mohammed Saeed [Mohamed Saïd] Alshamrani, et il a été abattu par un adjoint du shérif […].

La base de Pensacola reçoit depuis longtemps des étudiants étrangers en aéronautique, environ deux cent d’entre eux font actuellement partie de ses effectifs […].

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a appelé le président Trump afin de lui présenter ses condoléances et de lui faire savoir combien les Saoudiens étaient furieux de cette fusillade, a fait savoir Donald Trump.

«Le roi a dit que le peuple saoudien était très en colère après le geste barbare du tireur,» a-t-il fait savoir sur twitter, ajoutant que le roi avait précisé que l’assaillant n’était pas représentatif des sentiments des Saoudiens.

 

[…] Deux adjoints au shérif font partie des blessés, l’un d’eux a été touché au bras, et l’autre au genou, leurs blessures sont sans gravité […]. La base emploie plus de 16.000 personnels militaires, ainsi que 7.400 civils.

L’identité des victimes n’a pas été communiquée.

The New York Times

 


D’après la chaîne NBC, le tireur répondrait au nom de Mohammed Saeed Alshamrani

Les responsables de la base aéronavale de Pensacola ont confirmé que la fusillade avait eu lieu dans le bâtiment 633, sur deux étages. Quatre personnes, dont le tireur, ont été tuées. L’assaillant ainsi que deux victimes ont été tuées sur la base, une autre victime est décédée à l’hôpital […].

Le bureau du shérif David Morgan a confirmé au cours d’une conférence de presse que huit personnes avaient également été blessées, dont deux de ses adjoints […].

Une riveraine a raconté avoir été prévenue de l’incident par un all-call, un message d’alerte, prévenant la population de se mettre à l’abri car la base était bouclée et qu’il fallait éviter le secteur…

WearTV


De source officielle, l’assaillant présumé était un étudiant pilote originaire d’Arabie Saoudite, et les autorités cherchent à établir s’il s’agit d’une attaque terroriste.

Des militaires du monde entier fréquentent cette base navale de Pensacola.

Le tireur a ouvert le feu dans une bâtisse abritant des salles de classe. L’attaque a fait quatre morts, dont l’assaillant, ainsi que de nombreux blessés.

C’est la deuxième fusillade sur une base de l’U.S. Navy cette semaine.

AP via The Seattle Times

Hongrie : arrestation d'un Syrien soupçonné d'être le chef d'un réseau de passeurs de migrants
La jeune djihadiste lézignannaise Sarah Ali Mehenni rapatriée en France

Commentaires

Accueil
Menu