Plein ecran

« À l’origine, le régime spécial des cheminots a été une volonté patronale »

Déc
2019

Le régime spécial de retraite des cheminots n’est pas seulement le fruit de la lutte syndicale. Ces avantages ont été pensés par les patrons de chemins de fer du XIXe siècle pour fidéliser une main d’œuvre qualifiée et l’empêcher de partir à la concurrence. Analyse avec l’historien Georges Ribeill.

Le régime spécial de retraite des cheminots est celui qui coûte le plus cher à l’État : 3,3 milliards d’euros de contribution publique pour équilibrer le système en 2017 quand la même année, la RATP recevait 700 millions d’euros et les IEG 1,5 milliard d’euros (industries électriques et gazières). […] Le gouvernement veut aligner les retraites sur le régime général et en finir avec ces statuts considérés comme privilégiés et impossibles à financer. Pourtant, à l’origine, ces systèmes ont été créés et pensés par les patrons des chemins de fer privés du XIXe siècle qui souhaitaient ainsi fidéliser une main d’œuvre selon un calcul bien compris. […]

France Culture

Mélanie Luce (UNEF) : "On veut que les années d'étude soient prises dans le calcul de la retraite"
Italie : afin de lutter contre le racisme dans le football, le directeur général de la Serie A propose de couper les micros

Commentaires

Accueil
Menu