Plein ecran

Geneviève de Fontenay dérape au sujet de Bilal Hassani et propose d’organiser un concours spécifique Miss France « transgenre »

05/12

Geneviève de Fontenay était l’invitée de « Morandini Live » ce mercredi 4 décembre. Interviewée dans le cadre de l’appel au boycott lancé par Laurent Ruquier, l’ex-présidente du comité Miss France a dérapé à propos de transgenre et de Bilal Hassani.

Geneviève de Fontenay a évoqué la possibilité (avancée par Sylvie Tellier) de voir un jour une miss transgenre concourir. Une aberration pour la dame au chapeau qui y voit quelque chose de « contre-nature » et de « pas normal. » Le tout avant de déraper lourdement sur Bilal Hassani. Le rapport ? Eh bien visiblement peu (voire pas du tout) renseignée sur l’ex-représentant français à l’Eurovision, Geneviève de Fontenay a estimé que la contre-performance du jeune chanteur au concours était la preuve que mettre en avant des personnes transgenres n’était pas une bonne idée. Un argumentaire bancal couplé au fait que Bilal Hassani n’est tout simplement pas transgenre… « Celui qui était à l’Eurovision, le Français… il était transgenre… Tu as vu sa réussite. » a-t-elle lancé avant de se faire reprendre par Jean-Marc Morandini.

Surprise de son erreur, Geneviève de Fontenay a persisté : « C’était une fille. Enfin c’était un garçon qui était déguisé en fille ! Moi la première fois que je l’ai vu, j’ai cru que c’était une fille. Bon et bien c’est quelque chose de pas normal ! » Et de conseiller l’organisation d’un concours dédié : « Miss transgenre France ! Ce n’est pas la même chose ! Miss transgenre France ou merde ! Je suis contre des qualificatifs qui ne correspondent pas à un titre que j’estime honorable (…) Qu’une transgenre existe ce n’est pas mon problème, je ne suis pas contre mais ça ne peut pas coller à Miss France ! » Laurent Ruquier en a également pris pour son grade. Face à son appel au boycott, l’ex-patronne des Miss France lui a ainsi conseillé de « s’occuper de son rayon à lui« .

Tunisie : l’exode des cerveaux, opportunité ou calamité ?
Belgique : deux frères djihadistes condamnés à Louvain pour incitation à perpétrer des attaques terroristes

Commentaires

X
Accueil
Menu