Plein ecran

Légalisation du cannabis : « Ce ne sont pas les Noirs et les Arabes qui vont avoir les commerces qui vendent ça » peste un dealer

01/12

Dans les quartiers, les trafiquants de drogue voient d’un œil inquiet une éventuelle légalisation du cannabis en France. « Ce ne sont pas les Noirs et les Arabes qui vont avoir les commerces qui vendent ça », peste l’un d’eux.

Au pied des tours grises, Youssouf* s’allume un joint en faisant patienter les clients et n’a aucune envie que son petit commerce devienne licite. Si le cannabis était légalisé, « ça serait galère : comment on va faire de l’argent ? » (…)

À ses côtés, Karim reste confiant. « On vendra moins cher, y aura toujours de la parallèle, car ce sera trop réglementé », élude-t-il. Moins serein, Youssouf avertit : en cas de légalisation, « ça sera le ‘fuego’ dans les cités ».(…)

Pour [le député Jean-Baptiste Moreau (LREM)], la légalisation, rejetée par le gouvernement, n’est « pas taboue » et « si on la propose, il faut savoir ce qu’on fait des gens qui sont dans cette économie parallèle. » « Un accompagnement social serait nécessaire », estime-t-il. Mais les trafiquants qui souhaitent se reconvertir « doivent prendre conscience que ces emplois seraient moins rémunérateurs ».

*Les prénoms ont été modifiés.

 

BFM TV

Act Up : « Des fachos comme parents, ça traumatise les enfants »
Condamnée pour avoir pratiqué la hijama, une médecine musulmane occulte

Commentaires

X
Accueil
Menu