Plein ecran

Croatie : un policier tire sur un migrant qui tentait de franchir illégalement la frontière

Nov
2019

L’individu a immédiatement reçu les premiers secours avant d’être évacué. D’après les premiers éléments non-officiels de source policière, il s’agit d’une blessure légère.

La police confirme que, mercredi soir, en fin d’après-midi, dans la région de Mrkoplje, une patrouille de fonctionnaires de police qui effectuaient une opération renforcée de prévention des migrations illégales et de sécurisation, est tombée sur un groupe de personnes inconnues.

« Au cours de l’opération de police, l’une des personnes rencontrées a opposé une résistance active dans le but d’empêcher le fonctionnaire de police d’accomplir sa tâche, provoquant par ce comportement un tir de l’arme à feu du fonctionnaire de police, ce qui a occasionné une blessure […].

«Nous n’avons pas vu ce groupe de migrants, mais c’est un fait qu’il en passe beaucoup par ici. Parfois ils empruntent cette route la nuit, mais la plupart du temps ils passent par la forêt, à l’écart des habitations. La police, on la voit tous les jours sur le terrain, souvent on les voit quitter la forêt avec un fourgon plein de migrants. On n’a rien vu, ni entendu de détonation, mais par ici on raconte qu’un des migrants de la bande a chargé un des policiers, qu’il le repoussait tandis que le policier leur disait qu’ils devaient faire demi-tour. Je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est ce qu’on raconte,» nous confie un habitant de la bourgade.

D’après nos informations, le migrant aurait été légèrement blessé par balle à l’épaule.

«Bien que les journées soient de plus en plus froides, leur nombre ne diminue pas […]. La nuit, plus personne ne sort sans une bonne raison. On ferme nos portes à clé, on ferme tout car ils semblent être de plus en plus agressifs, alors on a de plus en plus peur. Parce que s’ils n’hésitent pas à foncer sur la police, vous imaginez bien qu’ils hésiteront encore moins avec nous,» nous raconte un riverain.

 

Le dernier cas similaire a eu lieu récemment dans la zone de Tuhobic, où un policier a tiré sur un migrant, le blessant grièvement. La police a expliqué qu’il s’agissait d’un tir accidentel. En effet, d’après la police, un fonctionnaire s’est trouvé encerclé par un groupe d’une vingtaine de personnes inconnues qu’il soupçonnait d’être des migrants illégaux, ce qui s’est par la suite avéré être exact. Après avoir tiré en l’air pour demander des renforts, il s’est coincé le pied entre des rochers, provoquant sa chute et un tir accidentel.

(Vidéo: représentation en images du type de terrain sur lequel le migrant a été blessé)

Večernji

(Merci à JC)

 

Saint-Denis (93) : le préfet ferme l’université musulmane pour raisons de sécurité
Trélazé (44) : le collège Jean-Rostand se mobilise pour Kévin, né en France, expulsable en Éthiopie

Commentaires

Accueil
Menu