Plein ecran

Castaner demande aux préfets de «combattre l’islamisme», «pire ennemi de l’islam»

28/11

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a demandé jeudi aux préfets de « combattre l’islamisme et le communautarisme » en multipliant les contrôles et les sanctions au sein des lieux connus pour « des atteintes graves au pacte républicain« .

« L’islamisme est le pire ennemi de l’islam, a-t-il insisté, il n’a rien à voir avec la religion, il la dévoie ».

Pour cette mission qu’il juge « prioritaire« , Christophe Castaner a réuni en séminaire dans son ministère 125 préfets et préfets adjoints à la sécurité ou à l’égalité des chances. Avec un exemple à suivre et à généraliser sur tout le territoire: l’action menée depuis février 2018 dans quinze quartiers dits sensibles pour lutter contre « l’islamisme et le repli communautaire« .

Le gouvernement a choisi d’agir « en droit constant« , a insisté le préfet Frédéric Rose, secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR).

Une fois les lieux identifiés comme abritant « l’islamisme ou le repli communautaire« , il est demandé aux préfets d’utiliser tout l’éventail de l’arsenal juridique, qui va du contrôle de la législation du travail, à celle de la réglementation régissant les débits de boissons en passant par les lois contre les discriminations, les atteintes à l’égalité femmes/hommes. […]

news.yahoo

Laurent Alexandre au Sénat déplore l'échec des classes de CP dédoublées et rappelle le rôle de la génétique dans l'échec scolaire
Stéphanie, agressée sexuellement à Nantes : "Ce qu'on faisait avant c'est fini, je suis en jupe le jour mais je sors toujours en pantalon le soir"

Commentaires

X
Accueil
Menu