Plein ecran

Les trafiquants de drogue vendent aussi des oiseaux, “plus rentables que le cannabis”

25/11

Avant une foire internationale en Italie, ce week-end, deux trafiquants d’oiseaux ont été interpellés mardi à Marseille. Ce trafic est plus courant… et plus rentable qu’on ne le croit […].

Un homme connu pour son implication dans des cambriolages et dans un réseau de trafic de stupéfiants a ainsi été arrêté à l’aéroport de Marignane avec une dizaine de chardonnerets entassés dans ses bagages, dans deux cartons de la taille d’une boîte de chaussures. « Ça lui payait le voyage », explique Jean-Yves Bichaton [chef de service départemental à l’ONCFS, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, dans les Bouches-du-Rhône]. Au moment des migrations des chardonnerets, de nombreux Marseillais s’improvisent piégeurs : « Avec un pot de glu et des brindilles, on peut attraper dix spécimens en une matinée. Cela fait quasiment 500 euros de marge nette », calcule l’agent de la police de l’environnement, estimant que cette activité peut donc être « plus rentable que le trafic de cannabis. » […]

L’ONCFS effectue donc de nombreux contrôles sur les routes entre la France et l’Italie. Le trafic de chardonnerets est en effet international : très prisés dans le Nord de la France, en Belgique, dans les pays du Maghreb et sur les rives de la Méditerranée, les chardonnerets sont parfois vendus à des milliers de kilomètres de leur lieu de capture.

« On constate sur dix ans une recrudescence du trafic d’oiseaux, note le douanier Fabrice Gayet. Il n’y a presque plus de chardonnerets en Algérie, donc il y a beaucoup de trafic depuis le Maroc, et même de l’exportation de chardonnerets français vers l’Algérie. » […]

20 Minutes

Patrick Balkany : le porte-parole de la LDNA et un militant condamnés pour acte d’intimidation envers un élu public
Saint-Nazaire (44): frappé au couteau de cuisine par un inconnu « c’est passé tout près de la carotide »

Commentaires

X
Accueil
Menu