Plein ecran

Londres : Uber n’a plus le droit d’exercer dans la ville, certains conducteurs « mettant en danger » leurs passagers

25/11

L’autorité des transports londonienne a annoncé, lundi 25 novembre, avoir refusé de renouveler la licence d’exercer de la plate-forme de réservation de voitures Uber dans la capitale britannique. Uber n’est « pas apte » à détenir une licence à Londres, a déclaré Transport for London (TfL) dans un communiqué, en raison de défaillances qui mettent « en danger » les passagers. (…)

TfL pointe du doigt un nombre élevé de chauffeurs non autorisés mais inscrits sur la plate-forme de réservation. « Il est inacceptable qu’Uber permette à des passagers d’emprunter des véhicules dont les conducteurs sont potentiellement sans licence et sans assurance », a déclaré la directrice des autorisations et réglementations à TfL, Helen Chapman.

Uber est régulièrement mis en cause pour des problèmes de sécurité à bord pour ses usagers comme ses conducteurs, ce qui a contribué à entacher sa réputation à travers le monde, sans parler des polémiques sur la rémunération insuffisante de ses chauffeurs.

La société compte 45 000 conducteurs et 3,5 millions de clients dans la capitale britannique.

Le Monde

Syrie : un djihadiste marocain lance un appel à l’aide et demande à l'Italie de le rapatrier
Téléfilm "Classe unique" sur France 3 : cette arrivée de migrants qui sauve l'école d'un village

Commentaires

X
Accueil
Menu