Plein ecran

Lyon : un syndicat étudiant accusé d’islamophobie après un tract saucisson-vin-baguette

23/11

A Lyon, l’UNI a distribué un tract sur lequel sont célébrés le saucisson, le vin et la baguette. De quoi faire réagir au sein de l’université de droit, certains y voyant une référence islamophobe.

Moins d’écriture inclusive pour plus d’apéros saucisson et vin. C’est ainsi que peut être résumé le message d’un tract distribué à l’université Jean Moulin, à Lyon, par l’Union nationale inter-universitaire (UNI) […] le syndicat se réclamant de la « droite universitaire » y place deux combats en opposition : celui contre « l’écriture inclusive » et les « assemblées générales » face à celui pour les apéros « franchouillards ».

Certains y voient même un message islamophobe. Pour certains, avoir accolé du saucisson et du vin au-dessus d’un message de l’UNI dénonçant le « communautarisme » n’est autre qu’une façon de dire que le syndicat vise les musulmans.

[Le tract] a été distribué dans la ville même où un étudiant, Anas K., s’est immolé par le feu devant un Crous pour montrer son désespoir. Taxée d’indécence, l’UNI ne se démonte pas […].

[…] Mais que répond le syndicat aux critiques l’accusant d’islamophobie ? « Il n’y a aucune arrière-pensée », assure son porte-parole Clément Marot.

« C’est juste notre côté franchouillard ». Selon lui, l’alcool et le porc ne sont d’ailleurs pas une référence aux interdits alimentaires de l’islam mais un clin d’œil régional : « Ça se passe à Lyon, ou la culture gastronomique locale, c’est beaujolais et rosette. »

 

LCI

Vénissieux (69): un sexagénaire condamné pour avoir tiré sur un Albanais, meurtrier présumé de son ami
Le Niger veut changer son hymne jugé trop déférent envers la France

Commentaires

X
Accueil
Menu