Plein ecran

Le Niger veut changer son hymne jugé trop déférent envers la France

23/11

Le Niger est en train de changer son hymne national pour supprimer les références à l’ancienne puissance coloniale française près de 60 ans après son accession à l’indépendance

Le Niger veut en finir avec les paroles de « La Nigérienne », jugée trop marquée par le passé colonial du pays. Au temps des indépendances, de nombreux hymnes ont été écrits par des Français sur le modèle de « La Marseillaise ».

Ces deux vers, écrits en 1961 par le compositeur français Maurice Thiriet et le parolier et mélodiste Nick Frionnet ne passent plus dans le Niger du XXIe siècle :

« Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle ! 
»

Ce « reconnaissants » est perçu comme l’expression de l’« inféodation » du pays naissant à son ancien colonisateur […].

La Croix

Auprès du grand Niger puissant
Qui rend la nature plus belle,
Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle !
Évitons les vaines querelles
Afin d’épargner notre sang,
Et que les glorieux accents
De notre race soient sans tutelle !
S’élèvent dans un même élan
Jusqu’à ce ciel éblouissant,
Où veille son âme éternelle
Qui fera le pays plus grand !

Debout ! Niger ! Debout !
Que notre œuvre féconde
Rajeunisse le cœur de ce vieux continent !
Et que ce chant s’entende
Aux quatre coins du monde
Comme le cri d’un peuple équitable et vaillant

Debout ! Niger ! Debout !
Sur le sol et sur l’onde,
Au son des tam-tams
Dans leur rythme grandissant,
Restons unis toujours,
Et que chacun réponde
À ce noble avenir
Qui nous dit :
En avant !

Lyon : un syndicat étudiant accusé d'islamophobie après un tract saucisson-vin-baguette
Belgique : deux veuves de jihadistes interpellées en Turquie à leur retour de Syrie

Commentaires

X
Accueil
Menu