Plein ecran

Lyon (69) : le message de Marin, trois ans après sa violente agression alors qu’il défendait un couple

12/11


« J’aimerais que ce triste jour d’anniversaire devienne un jour d’espoir et de sens » : trois ans jour pour jour après avoir été victime d’une violente agression à Lyon, alors qu’il défendait un couple qui s’embrassait pris à parti par un groupe de jeunes, Marin Sauvajon a donné de ses nouvelles, lundi 11 novembre, dans une courte vidéo postée sur la page Facebook « Je soutiens Marin ».

Violemment atteint à la tête par un coup de béquille le 11 novembre 2016, Marin, 20 ans à l’époque, avait bien failli mourir. Dans le coma pendant deux semaines, il s’était finalement réveillé, à la surprise des médecins. « Rien ne sera plus jamais pareil après cette terrible agression du 11 novembre », dit aujourd’hui le jeune homme. « Depuis trois ans je vis différemment, je me reconstruis », déclare-t-il dans sa vidéo. « Je tente de trouver ma nouvelle place dans la société. Je vais d’ailleurs entamer prochainement un bilan de compétence dans mon centre [de soins, ndlr] pour m’y aider. »

« Ma volonté, c’est que ce qui m’a brisé n’arrive plus », ajoute-t-il. L’association créée par ses proches, « La Tête Haute », continue d’œuvrer pour sensibiliser les jeunes au civisme, mais aussi pour aider les personnes victimes de coups à la tête.

Jeudi 14 novembre, le jeune Lyonnais, dont l’histoire avait ému le pays entier, remettra le premier prix Marin, un prix destiné à récompenser les actes de bravoure en région Auvergne-Rhônes-Alpes.

LCI

Livre : Ce « pacte » avec les chasseurs que Macron aurait voulu garder secret
La carte de France de Pablo, dans un style ancien, fait le buzz sur twitter

Commentaires

X
Accueil
Menu