Plein ecran

Aya Nakamura : « Anne-Élisabeth Lemoine voulait me mettre dans un délire: “C’est trop dur la cité, je suis une renoi, c’est trop dur’» En mode pleurnichage. Alors que non, j’ai jamais dit ça moi, basta!». »

12/11

Dans son viseur, Patrick Cohen, Marion Ruggieri ou encore Antoine Genton, les chroniqueurs de l’émission présents sur le plateau le jour de son intervention, qui lui ont demandé d’expliquer les paroles de ses chansons: «Ils se sont dit: “On entend parler d’elle, on va l’inviter, mais en vrai, on ne connaît rien de ce qu’elle fait.” Et au lieu de faire leur travail de journaliste avant, ils l’ont fait en direct…». Aya Nakamura est également en colère contre l’animatrice du talk-show à succès: «C’était comme si Anne-Élisabeth Lemoine voulait me mettre dans un délire: “C’est trop dur la cité, je suis une renoi, c’est trop dur’» En mode pleurnichage. Alors que non, j’ai jamais dit ça moi, basta!».

L’émission de «Babeth» Lemoine lui avait pourtant déroulé le tapis rouge en mai dernier, en la qualifiant successivement de «phénomène», «reine» et «superstar». Pas moins de 20 minutes d’entretien lui était également consacré.

E. Macron ne répond pas à l'invitation de Ladj Ly à Montfermeil pour voir "Les Misérables", son film "cri d'alarme" primé à Cannes
Pierre-Bénite (69) : un clandestin de 38 ans viole sa petite-fille par alliance de 6 ans. Il rejette la faute sur la fillette.

Commentaires

X
Accueil
Menu