Plein ecran

Saint-Ouen (93) : délogés par la construction du village olympique, près de 300 migrants exigent un « relogement digne »

09/11

Les travailleurs migrants du foyer Adef doivent partir à l’automne 2020. Ils exigent un « relogement digne ».

« Sortez pour le rassemblement! Sortez pour le rassemblement! » L’appel résonne ce samedi matin au pied des bâtiments du foyer Adef, à Saint-Ouen. Ses résidents, tous travailleurs migrants, ont défilé ce samedi matin, derrière une banderole réclame « un relogement digne ». Car le foyer doit être démoli pour laisser place au futur village olympique, construit à cheval sur Saint-Ouen, Saint-Denis et L’Ile-Saint-Denis.

Ses 286 habitants sont censés quitter les lieux à l’automne 2020 (…) Plusieurs élus locaux de gauche (PCF, LFI) se sont mêlés aux manifestants.

(…) Le Parisien

Saint-Denis (93) : deux élèves du lycée Angela Davis agressés à coups de couteau sur fond de rivalités entre quartiers
A Saint-Denis, l'embarrassant Monsieur Messaoudene, à l'origine de la marche contre l'islamophobie

Commentaires

X
Accueil
Menu