Plein ecran

Suisse : former des migrants permet d’économiser

05/11
L’encouragement précoce des adolescents et des jeunes adultes arrivés tardivement en Suisse profite aussi à la société et à l’économie. Les économies, notamment dans le domaine de l’aide sociale, sont supérieures aux coûts liés à une mesure d’intégration précoce. Selon une nouvelle étude, investir dans l’accès précoce à la formation permettrait d’économiser des dizaines de millions de francs par an.

« Il faut intégrer au système de formation public l’accès précoce à la formation axée sur le marché du travail également pour les jeunes migrants, indépendamment de leur statut et jusqu’à l’âge de 30 ans idéalement », ont indiqué lundi plusieurs fondations en se basant sur une étude du Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population de l’Université de Neuchâtel et du B,S,S. Volkswirtschaftliche Beratung à Bâle. […] Selon le nombre de jeunes requérants d’asile, l’encouragement précoce permettrait d’économiser entre 140 millions de francs (en 2016 par exemple) et 43 millions (en 2018) par an. L’investissement est rentable après trois à huit ans […]

20 Minutes.ch

Cinéma : « L'Europe au pied des murs », pourquoi continuer à ériger des frontières ?
Immigration économique : le gouvernement va instaurer des quotas

Commentaires

X
Accueil
Menu