Plein ecran

« Macaque » : Des magasins JD Sports pillés après les propos « maladroits » d’une manager maghrébine (MàJ)

J-6

09/11/2019

LDNA : « Hommes et femmes roses européens, nous combattrons votre négrophobie jusqu’à l’agonie, dites le à vos enfants »

08/11/2019

Celia a décidé de sortir du silence via son avocat, indiquent nos confrères de Sudpresse. Celui-ci a mis en avant le rapport particulier qui existait entre l’ancienne manager du magasin de Liège et ses employés. Une relation bien loin de celle habituelle entre un chef et ses employés, plus détendue du fait de son âge et du fait qu’elle soit Algérienne. Me Zevenne, l’avocat de Celia, rappelle également que 80% des employés sont issus d’Afrique et d’Afrique du Nord, comme elle.

(…) 7sur7.be


Ce vendredi, Celia, l’ancienne gérante du JD Sports de la Médiacité, empêtrée dans un scandale raciste depuis quelques jours, a été entendue par la police. Dans ce cadre, la jeune femme a dû être privée de liberté, comme le veut la procédure.

SudInfo.be


Grande Bretagne:

Bruxelles

07/11/2019

Unia et le parquet de Liège ont ouvert chacun un dossier pour des propos racistes tenus par le manager du magasin de la chaîne JD Sports situé au Médiacité. A la suite de la diffusion de l’incident sur les réseaux sociaux, le magasin situé place Saint-Lambert, mais aussi celui de la rue Neuve à Bruxelles, ont été victimes de pillages.

A la suite de la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, des individus s’en sont pris à la chaîne de magasins, vraisemblablement en guise de représailles.

Mardi en fin de journée, cinq individus se sont introduits dans le magasin JD Sports situé place Saint-Lambert à Liège. Encagoulés, ils se sont dirigés vers le fond du magasin, ont dérobé un certain nombre de pièces, avant de s’enfuir avec leur butin. « Certains employés ont tenté de s’interposer, mais personne n’a été blessé. Aucun dégât n’est à constater, seules quelques étagères ont été bousculées », a indiqué le porte-parole de la zone de police de Liège.

Une situation similaire avait eu lieu dans le magasin JD Sports bruxellois, situé rue Neuve. La zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles a confirmé l’information à plusieurs médias. Un PV a été établi et une enquête est ouverte au parquet.

À Liège, afin de renforcer la sécurité aux abords des magasins, la police a mis sur pied des patrouilles en civil et en uniforme. La chaîne a également renforcé son gardiennage privé. L’enseigne, a quant à elle, réagi mercredi soir, via Facebook. « Nous ne saurions Tolérer aucune discrimination quelle qu’elle soit. Nos recherches ont à présent abouti et le/la manager concerné(e) a quitté l’entreprise », y annonce la chaîne de magasins.

Enfin, sur les réseaux sociaux, des appels à un rassemblement pacifiste ont été émis, notamment sur la page Facebook de la « Ligue de Défense Noire-Africaine ». Cette manifestation devrait avoir lieu samedi à 15h00 devant le magasin situé à la Médiacité.

RTL

05/11/2019


Le centre commercial dans lequel est installé le magasin en question, a également réagi, et demande des explications. la Médiacité explique avoir demandé des explications à JD Sports. « Nous avons compilé tout ce que nous avons reçu et envoyé le tout à la maison mère pour que des mesures soient prises. » (…) « On n’acceptera pas que ce genre de propos soit tenu à la Médiacité. Ce n’est aucunement tolérable ! »

SudInfo


04/11/2019

La LDNA (Ligue de Défense des Noirs Africains) organise une manifestation de protestation dans le magasin et demande des comptes à la gérante.

« Mobilisation le samedi 9 novembre à 15h devant jd sports liège(belgique). Venez nombreux, seuls ou à plusieurs, votre simple présence sera la bienvenue pour montrer votre soutien et dire Stop à la négrophobie »


« Je n’ai pas dit bamboula, j’ai dit macaque ». Cette phrase, c’est celle qui a été prononcée par une manager du magasin JD Sports implanté dans le centre commercial « Médiacité », à Liège. Dans une vidéo, qui a fait le tour des réseaux sociaux, la responsable tente de s’expliquer sur des propos choquants et même scandaleux qu’elle a tenus à l’encontre de ses employés au moment de fermer le magasin.

Entourée par une dizaine de personnes venues demander des explications, elle se justifie : « Sans vouloir blesser personne, j’ai dit qu’on allait faire une file d’Arabes, une file de gwers (mot utilisé pour désigner une personne de couleur blanche d’origine occidentale et européenne) et enfin, une file de macaque ».

Merci à Kentinbrooklynny

2010 : Quand Mélenchon dénonçait le port de la Burqa comme un traitement dégradant, une provocation intégriste contre la République
Catalogne : les Marocains demandant la nationalité espagnole menacés de perdre leur nationalité d’origine

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu