Plein ecran

Suède : une enseignante de 70 ans tuée par son élève et amant afghan débouté du droit d’asile (MàJ : peine réduite en appel pour Amhad)

Déc
2019

26/12/19

[…]

Le tribunal l’a condamné à onze ans de prison, mais il a fait appel devant la Haute Cour – qui a réduit la peine de prison à neuf ans et demi.

La Haute Cour tient compte du fait que l’élève souffre de troubles mentaux, qui n’étaient cependant pas considérés comme graves au moment du meurtre et qu’il s’est volontairement dénoncé.

[…]

Expressen


25/10/19

Ahmad Nazari, le meurtrier afghan, avait été débouté du droit d’asile en 2017.

Samnytt.se


24/10/19

Suède – Pendant une année, l’enseignante âgée de 70 ans et l’élève afghan de 20 ans avait eu une relation amoureuse. Le jeune homme est accusé du meurtre de la septuagénaire.

L’étudiant est arrivé en Suède en 2015. Sa demande d’asile a été refusée et il a fait appel de cette décision devant le tribunal des migrations. Le 27 juin, il a appelé la police et a avoué qu’il avait étranglé à mort une femme de 70 ans qui avait été son professeur.

L’enseignante était à la retraite et avait eu le migrant comme élève. Elle était connue pour son militantisme en faveur des demandeurs d’asile. Lorsque la police a arrêté le jeune homme, il a déclaré qu’il « avait fait quelque chose de stupide et avait frappé quelqu’un ».

« On commençait à s’embrasser et puis j’ai eu un peu peur et ensuite je l’ai l’étranglée », dit-il lors de son interrogatoire. La victime a été retrouvée morte dans son appartement. L’étudiant n’a fourni aucune explication supplémentaire.

Au cours de l’enquête, il est apparu clairement que l’élève et l’enseignante formaient un couple. Cette information est confirmée par des notes que la femme a laissées avant sa mort: « Par des notes qui font référence à des dates précises, il est confirmé que la relation amicale se transforme en une relation amoureuse à la mi-2018 ».

La septuagénaire écrit qu’elle « devrait essayer de ne pas le contacter », mais qu’il « la rend heureuse ».

Expressen / Aftonbladet / Nyheter Idag

Etats-Unis : la chaîne TV spécialisée dans la création de comédies romantiques pointée du doigt pour sa "propagande fasciste"
Sevran (93) : Yassine Belattar, qui avait investi dans un bar décrit comme "interdit aux femmes", a revendu discrètement ses parts

Commentaires

Accueil
Menu