Plein ecran

Il braque la MACIF de Chelles (77) avec une arme factice après avoir été traité de « Petit babtou »

14/10

Il a été incarcéré juste après l’énoncé du jugement. L’agresseur qui avait fait irruption le 3 octobre à l’agence Macif de Chelles avec une arme factice de type M16 a été condamné ce vendredi à deux ans et demi de prison, dont un an et demi ferme. Peine à laquelle s’ajoute la révocation d’un sursis de six mois pour une affaire de trafic de stupéfiants jugée en 2018. (…)

« Je me suis fait traiter de Petit babtou (NDLR : un terme péjoratif désignant une personne de couleur blanche) par cet opérateur. J’estime avoir été victime de racisme et je voulais lui donner une leçon. J’ai réfléchi trente minutes avant de décider de me rendre à l’agence de Chelles. Si j’avais su qu’il n’y était pas, je n’aurais jamais fait ça ! », s’est défendu Tom R.

Une ligne de défense qui a atterré la présidente du tribunal. « Avez-vous conscience que dans le contexte des attentats récents, les gens présents vous ont pris pour un terroriste et ont cru qu’ils allaient mourir ? Pourquoi avez-vous fait ça alors que vous veniez d’en finir avec votre bracelet électronique ? », l’a interrogé la magistrate, qui lui a rappelé qu’il pouvait porter plainte plutôt que de se faire justice lui-même.

 

Ile-de-France : La CGT dénonce les agressions contre les employés de la MACIF et l’inertie de la direction

Opéra-ballet : « Les Indes galantes » de Rameau devient enfin un credo multiculturel décolonial
Caen : Déja condamné pour escroquerie, le migrant clandestin togolais violait des femmes abordées dans le tramway

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu