Plein ecran

Législatives polonaises : triomphe de la droite anti-immigration du PiS, qui conserve la majorité absolue (MàJ : résultats définitifs)

15/10

14/10/19

Les résultats officiels communiqués ce lundi soir par la commission électorale, ont confirmé que le parti au pouvoir,  grand favori du scrutin,  conserve la majorité à la Diète, la chambre basse du parlement polonais. Le PiS a en effet obtenu 43,59% des suffrages et 235 sièges dans une chambre qui en compte 460.

Les Echos


Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives et devraient conserver la majorité absolue, selon les résultats officiels quasi-complets portant sur 81% des bureaux de vote annoncés lundi matin.

Autre résultat marquant de ce scrutin, la gauche retourne au Parlement après une pause de quatre ans et l’extrême droite anti-système y fait son entrée.

Avec 45,16% des suffrages, le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, populaire en province notamment grâce à de généreux transferts sociaux, devrait obtenir une majorité confortable dans la chambre basse qui compte 460 sièges, selon les résultats portant sur 82,79% des bureaux de vote, publiés par la Commission électorale nationale.

(…) Orange.fr


13/10/19

Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives dimanche et devraient conserver la majorité absolue, selon les projections à la sortie des urnes.

La principale formation d’opposition, la Coalition Civique (KO, centriste), obtient 27,4% et devrait disposer de 130 députés à la Diète, suivie par la gauche (11,9% et 43 députés) qui fait son retour au Parlement après quatre ans d’absence, et le parti paysan PSL associé au parti anti-système Kukiz’15 (9,6% et 34 députés). Une formation de droite anti-système, comprenant des ultra-libéraux et des nationalistes anti-migrants, la Confédération, entre au parlement avec 6,4% des suffrages et 11 députés.

Le Figaro

 

Université de Cergy : un formulaire pour détecter les « signaux faibles de radicalisation » crée la polémique, l'Université s'excuse
Sophia Aram et le "communautarisme identitaire" de Julien Odoul

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu