Plein ecran

Attentat de la Préfecture : beaucoup de policiers hésitent à signaler leurs collègues « de peur d’être taxés d’islamophobie »

08/10

(…) Des actions, les syndicats en attendent aussi pour que le drame de la PP ne se reproduise pas. « On a besoin de savoir si le gouvernement réfléchit à un texte pour lutter contre la radicalisation dans la police », questionne Fabien Vanhemelryck. « On doit pouvoir écarter des profils inadéquats en couvrant juridiquement ceux qui enclenchent la démarche », appuie David Le Bars, du Syndicat des commissaires de la police nationale.

Beaucoup de policiers sont pour l’heure réticents à signaler leurs collègues de peur d’être taxés de discrimination ou d’islamophobie. L’élaboration d’un tel texte, réclamé en interne, ne manquerait pourtant pas d’entraîner des débats passionnés. Trop pour un ministre déjà affaibli ?

Le Parisien

Rouen (76) : "Artistes avec les migrants", une vente aux enchères qui dépasse les espérances les plus folles
Saint-Ouen (93) : la police des polices saisie après une intervention filmée (MàJ : Six policiers en garde à vue)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu