Plein ecran

L’UE cherche à rallier plus de pays pour l’accueil des migrants sauvés en mer

07/10
France, Allemagne, Italie et Malte vont tenter mardi de rallier leurs partenaires européens à un mécanisme temporaire de répartition des migrants sauvés en mer, une entreprise qui s’annonce ardue dans une Union européenne très divisée sur la question. Le mécanisme temporaire -six mois, pouvant être prolongés- sur lequel se sont entendus Paris, Berlin, Rome et La Valette le 23 septembre et qui sera débattu mardi par les ministres de l’Intérieur de l’UE à Luxembourg, porte sur les sauvetages en Méditerranée centrale, qui concernent Malte et l’Italie. Or d’autres pays en première ligne, comme la Grèce, réclament aussi davantage de solidarité. […]

« Ce qui est proposé pour les opérations de sauvetage en mer devrait concerner les trois routes migratoires« , estime une source diplomatique européenne. […] L’accord transitoire trouvé à Malte « doit être un pas vers une solution de plus grande envergure », fait valoir un responsable européen. […] La « base d’accord » trouvée à Malte, qui ne comporte pas de quotas, prévoit que les demandeurs d’asile soient relocalisés dans des pays volontaires pour les accueillir « rapidement, dans les quatre semaines » suivant leur arrivée. Elle reste floue en revanche sur certains points comme les procédures ou la question de savoir si la population concernée se limite aux personnes éligibles à l’asile. […]

La Croix

Flers (61) : la cité normande rassemble la plus grande concentration de kebabs de France
Belgique : 2 heures dans la peau d’un migrant dans la commune d'Yvoir

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu