Plein ecran

Europe : relance de la réforme sur le droit d’asile

18/09
Sortir de l’impasse la réforme du droit d’asile en Europe. Ce sera l’objet d’une réunion des ministres de l’Intérieur lundi prochain à Malte. Au centre des débats, la question de la répartition des migrants. À chaque arrivée d’un navire humanitaire dans le sud de l’Europe, les pays d’accueil négocient cette répartition avec leurs voisins du nord pour contourner les règles en vigueur. Car selon le règlement de Dublin, c’est au pays d’accueil et à lui seul de traiter les demandes d’asiles.

Depuis plus d’un an, la réforme patine. Si la France et l’Allemagne ont accepté, au coup par coup, d’accueillir des migrants secourus en mer, ces deux pays sont frileux à l’idée de systématiser la répartition. Or c’est précisément ce que demandent les pays en première ligne, à commencer par l’Italie et Malte. D’autres, comme la Hongrie et la Pologne, refusent en bloc tout mécanisme de solidarité.

Une mesure fait l’unanimité : le renforcement des frontières extérieures de l’Union. La Commission sortante a proposé 8500 gardes-côtes de plus pour l’agence Frontex d’ici 2020. La nouvelle présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, parle de 2024 au plus tard.

Italie : une actrice agressée par un Marocain (MàJ : Elle dénonce les réactions "racistes" et juge que son agresseur "n’a pas reçu assez d’amour")
Selon l'OCDE : moins de migrations humanitaires et plus de migrations économiques en 2018

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu