Plein ecran

Saint-Ouen (93) : Audrey, militante pro-migrants, tuée de 14 coups de couteau (MàJ : son ex-copain, un Soudanais clandestin, incarcéré)

04/10

04/10/19

Un homme de 32 ans a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention jeudi après le meurtre d’une interne en médecine à Saint-Ouen, a appris l’AFP auprès du parquet de Bobigny.

L’auteur présumé, en situation irrégulière, est né au Soudan et a été interpellé mardi à Paris, selon une source proche de l’enquête.

Le Figaro

L’homme de 32 ans a été interpellé mardi à Paris. Il serait l’ex-compagnon de cette jeune femme de 27 ans.

Les soupçons s’étaient rapidement portés sur l’ex-compagnon, un homme d’origine soudanaise, déjà connu pour des faits de violence.

leparisien.fr


23/09/2019

Le parquet de Bobigny et la police judiciaire de Seine-Saint-Denis mènent l’enquête, qui se dirigerait vers son ex-compagnon, connu des services de police pour des violences. A l’heure qu’il est, il est toujours en fuite. (

France 3

Des témoins décrivent « un homme âgé d’origine étrangère d’une trentaine d’années, d’allure plutôt marginale » (Le Parisien)


Audrey Coignard, âgée de 27 ans, a été tuée à coups de couteau lundi 16 septembre 2019 à Saint-Ouen près de Paris. Originaire de Flers (Orne), elle était aussi passée par l’université de Caen (Calvados).

[…]

Elle avait également fréquenté la fac de médecine de Caen et accompagné les migrants de Caen et Ouistreham, au sein de l’AG de lutte contre toutes les expulsions, selon le Mouvement de la Jeunesse Caennaise qui souligne son « humanité rare« .

[…]

Tendance Ouest 



22/09/19

(…) Audrey, c’est cette jeune femme décédée lundi 16 septembre 2019 après avoir reçu 14 coups de couteau à son domicile.

Actu.fr


18/09/19

La scène était difficilement soutenable. La victime baignait dans une mare de sang. Elle avait le buste adossé à un mur de la chambre. Une autopsie ordonnée ce mardi permettra d’en savoir plus sur les causes du décès.

Promise à un brillant avenir, Audrey poursuivait sa seconde année d’internat en pédiatrie à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy. « C’était une étudiante très appréciée, très engagée, une très bonne interne qui faisait l’unanimité parmi ses maîtres de stage. Elle se destinait à la médecine générale ».

(…) Parmi les suspects figure un homme qui séjournait régulièrement dans l’appartement de la jeune femme. (…) Quelles relations unissaient l’étudiante en médecine à cet homme ? Des témoins décrivent « un homme âgé d’origine étrangère d’une trentaine d’années, d’allure plutôt marginale ». « Une fois je l’ai vu dans la rue, il chantait tout seul et était dans un sale état, je l’ai reconnu grâce à son vélo », raconte cette femme.

Le Parisien


17/09/19

[…]

La victime, âgée de 27 ans, était interne en médecine dans un hôpital du département, selon l’Agence France Presse. Son corps présentait plusieurs plaies par arme blanche.

[…]

France Bleu

Ile-de-France : La CGT dénonce les agressions contre les employés de la MACIF et l'inertie de la direction
Sondage sur les municipales à Grenoble : Le maire sortant Piolle en nette tête devant Carignon

Commentaires

X
Accueil
Menu