Plein ecran

Grande-Bretagne : Plus progressistes que jamais, les magazines féminins déposent tous le bilan

12/09

Marie Claire n’est que la dernier titan des médias féminins à tomber, après Lucky, More !, The Pool et Lenny Letter. Leur absence sera vivement ressentie.

C’est une épidémie. Cosmopolitan a vu ses impressions chuter d’un tiers dans la première moitié de 2018. Les hebdomadaires Woman et Woman’s Own ont baissé de respectivement 20% et 19%. Le magazine Now a plongé de 43%.

Il fut un temps où la mort des magazines féminins aurait été accueillie avec jubilation par certaines féministes. Ils étaient certes un espace pour les femmes dans les médias, mais un espace souvent malsain: tournant autour de la cellulite des stars, renforçant des standards de beauté blancs, d’interminables conseils sexuels […]. Mais ce n’est plus du tout la teneur des magazines féminins d’aujourd’hui […].

Ce qui est triste, c’est que la purge actuelle intervient au moment où les magazines féminins sont moins sexistes et plus progressistes que jamais. Les éditions de septembre de l’année dernière furent historique, avec pratiquement chaque magazine ayant en couverture une star noire….

(….) The Guardian

Éric Zemmour : « Cette grande lueur dans l’est de l’Europe »
Thuram, Rokhaya Diallo, Ligue de défense noire africaine : d'où vient le racisme des "antiracistes" ? (Marianne)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu