Plein ecran

« Protection du mode de vie européen » : la Commission européenne crée la polémique en intitulant ainsi le portefeuille du commissaire à la Migration

12/09

Pour de nombreux observateurs de l’Union européenne, c’est une digue qui vient de sauter. En remplaçant l’intitulé du portefeuille du commissaire européen à la Migration, aux Affaires intérieures et à la citoyenneté par la « Protection du mode de vie européen », la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a choqué et créé une vive polémique.

C’est le Grec Margaritis Schinas, l’un des neuf vice-présidents de la nouvelle équipe qui doit prendre ses fonctions le 1er novembre, et dont le pays est en première ligne des arrivées de migrants, qui devra gérer ce dossier très sensible. Il aura en charge l’État de droit et la sécurité intérieure et devra veiller, selon Ursula von der Leyen, à ce que l’UE ait « des frontières solides et une nouvelle approche en matière de migration ».

(…)

Ancienne ministre de la Défense d’Angela Merkel, Ursula von der Leyen est une femme politique d’expérience. Le choix des mots n’est donc pas innocent. Or, avec un tel intitulé, chacun peut comprendre que les migrants menaceraient le mode de vie européen.

La nouvelle présidente de la Commission européenne s’est défendue, mardi 10 septembre, lors de la présentation de son équipe, en expliquant que « notre mode de vie européen, c’est s’accrocher à nos valeurs ». Et son entourage a invité les critiques à regarder dans le détail la lettre de mission du futur commissaire grec.

Dans ce document, « solidarité », « tranquillité d’esprit » et « sécurité » définissent ainsi le « mode de vie européen ». La lettre de mission insiste par ailleurs sur le fait que l’immigration « est à la fois une chance et une nécessité pour l’Europe ».

« Sauf que la lettre parle aussi d’immigration légale bien organisée, ce qui signifie que, dans l’accueil, on fait en réalité de l’immigration choisie, on ne prend que les gens compétents qui apportent quelque chose », s’insurge Damien Carême.

La Fondation pour l’école dans la discorde
Béatrice Dalle sur le racisme : "Quand on est blanc, dans un pays de blancs, catho, hétéro, on subit pas des choses comme ça"

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu