Plein ecran

Sevran (93) : bagarre entre un policier et un « médiateur » de la ville (MàJ : les policiers révoltés, imbroglio au niveau de la suspension)

13/09

13/09/2019, 14h

La demande de suspension formulée, jeudi, par le préfet de police a mis le feu aux poudres dans les rangs de la police. Le soir même dès 21h30, une centaine de policiers se sont rassemblés devant le commissariat d’Aulnay.

Ce vendredi matin, la confusion était totale quant au sort du fonctionnaire. Les instances régionales du syndicat SGP-Police qui sortaient du bureau du préfet de police indiquaient qu’ils avaient « obtenu que la suspension ne soit pas effective ». La préfecture de police rectifie : « La suspension est toujours demandée, mais elle n’a pas été notifiée au fonctionnaire qui est en arrêt maladie ».

(…) Le Parisien


13/09/2019

Selon l’AFP, ce sont des propos lancés par le médiateur qui auraient entraîné la bagarre et l’interpellation. Ce dernier aurait lancé à un homme qui s’adressait au policier : «Ne parle pas à cette salope».

L’homme interpellé est Lamine Ba, un médiateur de la ville de Sevran aussi acteur et producteur de rap. Il a notamment coproduit le rappeur Dabs.

Le Figaro



12/09/2019


Un fonctionnaire de police a été suspendu et l’IGPN saisie au lendemain de la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on le voit frapper à plusieurs reprises un homme lors d’une interpellation a annoncé la Préfecture de police.

(…) Le Figaro


Le quartier des Beaudottes est en émoi après un affrontement musclé filmé entre un gardien de la paix et un employé municipal. La cité crie à la bavure, les policiers dénoncent des outrages.

Une semaine après la venue de deux ministres pour vanter le rapprochement police-population, une vidéo virale met Sevran en émoi. On y voit Lamine Ba, 34 ans, médiateur respecté et connu du quartier des Beaudottes, se battre violemment avec un policier, avant d’être neutralisé par un coup de Taser.

Un habitant des Beaudottes raconte la scène. Selon son récit, les forces de l’ordre « n’auraient pas apprécié » que Lamine stoppe son véhicule sur la chaussée, le temps d’échanger avec quelques adolescents assis non loin de là. « Il gênait le passage avec sa voiture… pas de quoi péter un câble pour autant », fulmine le riverain. Un contrôle d’identité est mené par les forces de l’ordre, et c’est à ce moment que des insultes auraient été échangées, puis des coups, selon ce témoin.

(…) Mais, vue du côté policier, l’analyse est toute autre : « Un véhicule gênait la circulation sur un point connu pour être un lieu gros point de trafic. La patrouille s’est fait insulter. Un homme s’est montré plus virulent, détaille une source qui précise : « Le policier s’est fait étrangler par l’assaillant, c’était un individu violent ». Les policiers ont porté plainte pour outrages.

Le Parisien


11/09/19

Nous sommes à la recherche de toute information sur son contexte.

Ahlem (All.) : le cadavre trouvé sous un toit est sans doute celui d'une femme qui aidait les migrants. La police recherche un Marocain
Le racisme anti-Blancs vu par l'humoriste Frédérick Sigrist (France Inter)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu