Plein ecran

La complainte des islamistes assignés à résidence dans le reportage « Ennemis publics », réalisé par Denis Robert et co-produit par France Télévision

10/09

EXTRAIT VIDEO – Dans le documentaire « Ennemis publics », réalisé par Denis Robert, diffusé sur France 3 Occitanie, des hommes assignés à résidence et fichés S pour leurs liens, réels ou supposés, avec des djihadistes, s’expriment pour la première fois. Parmi eux, Farouk Ben Abbes et Kamel Daoudi.

signé à résidence à Toulouse où il vit avec son épouse, fiché S, sujet de milliers d’articles parus ces dernières années dans la presse, Farouk Ben Abbes n’a pas été facile à convaincre. S’installer devant une caméra, parler de lui, de son histoire, expliquer.

Finalement, il a accepté.

J’ai l’impression d’être devenu l’ennemi public N°1. Si j’accepte de témoigner devant vous, ce n’est pas parce que j’espère que justice sera faite. Je pense juste qu’il est important que ma version des faits puisse exister (Farouk Ben Abbes, extrait du documentaire « Ennemis Publics »).

C’est le journaliste, écrivain et documentariste (aujourd’hui également directeur du Média), Denis Robert, qui a réalisé son interview à deux reprises, à Toulouse en juillet 2017 et à Paris en 2019.

Son documentaire est diffusé en exclusivité sur France 3 Occitanie lundi 16 septembre à 22h55, dans la case « La France en vrai ».

Le documentaire est une école de la patience. J’ai rencontré Farouk Ben Abbès à plusieurs reprises, sans caméra, comme les autres personnes qui apparaissent dans ce film. J’ai passé beaucoup de temps avec eux. Et puis, le fait de savoir que moi-même j’avais été mis en examen dans l’affaire Clearstream a sans doute permis de briser la glace » (Denis Robert, réalisateur « Ennemis publics »)

Ce documentaire n’est pas un film-enquête sur le terrorisme. Denis Robert s’est intéressé à ce sujet parce qu’il trouve que ces hommes « sont des épouvantails que l’on secoue devant les Français à chaque attentat ». 

[…]

Ben Abbès, Daoudi, Benyettou

Kamel Daoudi, aujourd’hui à Aurillac, est le « doyen » des assignés à résidence en France. Il a été trimbalé dans la Creuse, le Tarn, la Haute-Marne, la Charente-Maritime et maintenant le Cantal. Lui aussi a accepté de parler au réalisateur Denis Robert et de raconter son quotidien dans le film.

Son domicile aurillacois a été visé par une manifestation des Identitaires le 31 août dernier.

On entend aussi dans ce documentaire Farid Benyettou, le mentor des frères Kouachi, auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo, qui, lui, a reconnu avoir fait partie des djihadistes, être « l’un des leurs ».

[…]

France 3


NDLR

Farouk Ben Abbes est un citoyen belge et militant islamiste pro palestinien, né à Bruxelles. Son nom est mentionné dans plusieurs enquètes anti-terroristes. Le 6 juillet 2018, il est condamné à 4 ans de prison ferme pour avoir publié du contenu sur un site internet islamiste, les faits s’étant déroulés au cours de l’année 2008, alors qu’il se trouvait dans la bande de Gaza. Il quitte le tribunal librement, et fait appel de cette décision. En appel, il est condamné à une peine de trois ans de prison ferme. Ayant effectué une partie de celle-ci en détention provisoire en 2010, sa peine est aménageable.

Pourquoi Donald Trump a t-il mis fin aux négociations avec les Taliban ?
Immigration : Macron envisage un virage concernant l'« attractivité sanitaire du territoire » (AME...)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu