Plein ecran

Huddersfield (Royaume-Uni): Grooming gang, 10 individus jugés pour exploitation sexuelle d’enfants

10/09

La sélection du jury commence dans le procès de Huddersfield, portant sur l’exploitation sexuelle d’enfants

Dix personnes doivent être jugées pour avoir maltraité cinq filles

 

Le processus de sélection du jury a débuté [lundi] dans le cadre d’un procès concernant l’exploitation sexuelle présumée d’enfants à Huddersfield .

Dix accusés, neuf hommes et une femme, tous originaires de Huddersfield: doivent être jugés ce mardi à la cour publique de Leeds pour avoir avoir maltraité des jeunes filles.

Les hommes font face à 25 chefs d’accusation, notamment de viol, de tentative de viol et de traite à des fins d’exploitation sexuelle, tandis que la femme fait face à deux chefs d’accusation d’avoir organisé ou facilité la commission d’une infraction sexuelle sur un enfant.

Le procès devrait durer sept semaines.

Le juge Geoffrey Marson, qui préside le procès, a déclaré aujourd’hui à un groupe de jurés potentiels: « Cette affaire concerne des allégations d’infractions sexuelles contre des enfants devenus adultes. » Le processus de sélection des jurés doit se poursuivre demain matin.

Un homme de 42 ans, qui ne peut pas être nommé pour des raisons juridiques, nie une accusation de viol et deux accusations de traite à des fins d’exploitation sexuelle.

Iftikar Ali, 38 ans, de Thornton Lodge, nie deux accusations de viol et une accusation de tentative de viol.

Manzoor Akhtar, 30 ans, de Crosland Moor, nie deux accusations de viol et une accusation de traite à des fins d’exploitation sexuelle.

Basharat Hussain, 32 ans, de Crosland Moor, nie deux accusations de viol.

Fehreen Rafiq, 39 ans, de Crosland Moor, nie deux accusations portant sur l’organisation ou/et facilitation de la commission d’une infraction sexuelle sur un enfant.

Mohammed Sajjad, âgé de 32 ans, de Lockwood, nie quatre accusations de viol, une accusation de viol sur une fille âgée de moins de 13 ans et une accusation portant sur le fait d’avoir organisé ou favorisé la commission d’une infraction sexuelle sur un enfant.

Banaris Hussain, 36 ans, de Paddock, nie une accusation de viol.

Umar Zaman, 31 ans, de Crosland Moor, nie deux accusations de viol.

Mohammed Arif, 32 ans, de Oakes, nie une accusation de viol.

Samuel Fikru, 31 ans, dont l’adresse ne peut être citée pour des raisons juridiques, nie deux accusations de viol.


Traduction Fdesouche d’un article du Examiner Live


 

General Electric a reçu une aide de 70 millions quand son patron était conseiller de Macron (MàJ)
L'Arabie saoudite se paye des influenceurs Instagram pour améliorer son image

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu