Plein ecran

L’UE choisit le Rwanda pour relocaliser les demandeurs d’asile (MàJ)

10/09

L’Union européenne s’apprête à conclure un accord financier avec le Rwanda pour que le pays accueille des demandeurs d’asile en provenance de Libye, afin qu’ils n’entrent pas sur le Vieux Continent. Un mécanisme dont l’UE est coutumière. Cette dernière, rappelle The New York Times [voir ci-dessous], a déchiré le continent et entraîné une recrudescence du populisme en Europe (…)

 

Le Courrier International


9/09/2019

Pendant trois ans, l’Union Européenne a payé d’autres pays pour maintenir les demandeurs d’asile hors d’une Europe pleine de populistes et de partis anti-migrants.

Elle a payé des millions à la Turquie pour empêcher les réfugiés de passer en Grèce. Elle a subventionné les garde-côtes libyens pour qu’ils interceptent les bateaux de migrants et les ramènent vers l’Afrique du nord. Elle a créé des centres de gestion des demandeurs d’asile au Niger […].

Mais bien que ces initiatives visant à maintenir [les migrants] à distance soient critiquées pour des raisons humanitaires, elles sont tellement surchargées que l’UE cherche à les développer, l’Union souhaitant renforcer cette approche qui a réduit de manière significative le nombre des migrants qui traversent la Méditerranée.

[…] Des dizaines de milliers de migrants et de demandeurs d’asile restent coincés en Libye […].

Trier les demandeurs d’asile dans des espaces sûrs, éloignés, où ils peuvent postuler à l’asile sans entreprendre de dangereux périple vers l’Europe, c’est ce que Bruxelles promeut depuis longtemps comme un moyen de démanteler les réseaux de passeurs tout en offrant à des populations vulnérables l’opportunité d’une vie meilleure […].

Les populistes européens continuent de rabâcher qu’il y aurait une invasion de migrants, alors même que les politiques migratoires européennes ont fortement réduit le nombre de nouvelles arrivées. En 2016, 181.376 personnes avaient traversé la Méditerranée depuis l’Afrique du nord, pour rejoindre les côtes italiennes. L’année dernière, ce chiffre est tombé à 23.485.

[…] On estime qu’un demi-million de migrants vivent en Libye, dont seulement 51.000 sont enregistrés auprès de l’agence pour les réfugiés des Nations Unies.

[…] D’après les termes de l’accord avec le Rwanda, qui devrait être signé dans les prochaines semaines, ce pays d’Afrique orientale prendrait environ 500 migrants évacués de Libye, et les hébergerait jusqu’à ce qu’ils soient acheminés vers un nouveau foyer, ou renvoyés vers leurs pays d’origine…

The New York Times

Propaganda : la fabrique du consentement (Rediff.)
Homophobie : Noël Le Graët demande aux arbitres de football de ne « pas arrêter les matchs » (MàJ : Polémique)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu