Plein ecran

Bordeaux : 6 individus jugés pour viol en réunion, extorsion, enlèvement et séquestration (MàJ: 3 à 12 ans de prison ferme)

18/09

18 septembre 2019

[…]

Les six hommes qui comparaissaient dans le box, face à leur victime, ont été condamnés mardi 17 septembre à des peines de 3 à 12 ans de prison ferme pour celui qui a été désigné comme le meneur de la bande.

[…]


7 septembre 2019

Procès pour viol en réunion à Bordeaux : les suspects s’accusent mutuellement

[…]

C’est un procès qui s’annonce difficile et complexe. Lundi 9 septembre, deux hommes comparaissent devant la cour d’assise de Bordeaux pour des accusations de viol en réunion, de vol en bande organisée avec arme, d’extorsion, d’enlèvement et de séquestration. Deux autres sont accusés de complicité de viol et les deux derniers de complicité de vol.
Les faits remontent à la nuit du 17 au 18 juin 2016.

Vers une heure du matin, trois des accusés s’introduisent par surprise et de force dans l’appartement de la victime, âgée de 18 ans. Après avoir fouillé les lieux, ils enlèvent la jeune fille et s’arrêtent à un distributeur de billets pour lui soutirer sous la menace 250 euros. Cependant, le calvaire ne s’arrête pas là. Les voleurs décident de la conduire dans un lieu désert, en dehors de la ville, pour la violer et filmer leur crime à l’aide de leur téléphone portable.

Après avoir été abandonné près d’une voie ferrée, l’étudiante se dirige vers une route non loin de là. Recueillie par un automobiliste, elle rejoint aux environs de 3 heures du matin le commissariat central de Bordeaux pour y témoigner des horreurs subies. Un groupe de 6 individus, ayant pour habitude de se retrouver dans la cité Chantecrit, est rapidement interpellé. Tous sont âgés d’une vingtaine d’année et possèdent de « petits casiers ». Trois d’entre eux sont alors incarcérés tandis que les autres sont placés sous contrôle judiciaire.

[…]

Ehouarn Pichon, via son avocat, maître Alexandre Novion, accuse quant à lui un «  troisième membre du groupe d’avoir servi de guide ».  Maître Novion ajoute que son client ne serait pas resté longtemps sur les lieux, n’aurait pas eu connaissance à l’avance du projet de vol et serait « simplement » venu récupéré un ami, Yacine Habbouse, accusé lui aussi.  « Monsieur Pinchon a été l’un des premiers suspects à être arrêté et à donner des informations à la police. Prince Muzungu se venge en le désignant comme le principal responsable alors qu’il est lui-même considéré comme le leader de la bande. »

[…]

France 3

Lyon : l'Institut français de la civilisation musulmane inauguré jeudi
Corbeil (91). Interpellation d'Adama, responsable de la sécurité du maire

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu