Plein ecran

Attaque de Villeurbanne : Obsèques de Timothy, le seul hommage officiel aura été celui du maire de son village (MàJ)

09/09

11/09/2019


09/09/2019

Plusieurs centaines de personnes ont assisté ce vendredi matin aux obsèques de Timothy Bonnet, victime de l’attaque de Villeurbanne le week-end dernier.

La petite église de Bonvillard était bondée et des hauts-parleurs ont été installés pour que la cérémonie puisse être suivie depuis l’extérieur.

Des discours ont été lus par sa famille, ses amis mais aussi par le maire de commune. Les chansons préférées du jeune homme, comme celles de Manu Chao, ont été diffusées. Timothy Bonnet aimait la musique, la poésie et avait brillamment réussi son diplôme de pâtisserie. Des sentiments de tristesse, d’incompréhension et de colère étaient donc présents en ce jour de deuil à Bonvillard.

Le Dauphiné


01/09/2019

Il s’appelait Timothy, il avait 19 ans, il vivait dans un petit village de Savoie au-dessus d’Albertville, et il aimait la musique. Samedi, il était en train de se rendre au festival Woodstower à Miribel-Jonage, dans la région de Lyon, lorsque sa vie a brutalement pris fin sous les coups de couteau de son agresseur, devant un arrêt de bus de Villeurbanne. Ce dimanche, tous ses amis le pleurent.

[…]

«C’était une personne exceptionnelle»

Timothy avait fait l’école hôtelière de Challes-les-Eaux près de Chambéry. En 2017, il avait obtenu un CAP de pâtisserie. Puis il avait complété sa formation pour devenir traiteur. « Il travaillait dur dans une entreprise de la région » confie un ami. Aurore, qui a effectué toutes ses études avec Timothy à l’école hôtelière, est sous le choc. « Je ne m’attendais pas à ce que l’on m’appelle pour me dire que mon ami n’est plus là. C’était quelqu’un qui avait toujours la joie de vivre, qui ne se prenait pas la tête. Il adorait effectivement la musique. Dès que l’on se voyait, on en mettait. Il aimait également les animaux. J’ai un chien qui était « son petit bébé ». C’est totalement injuste ce qui lui est arrivé. Car c’était une personne exceptionnelle ».

[…]

Le Parisien

Lille : Martine Aubry confirme l'ouverture d'un centre de suivi de djihadistes "je n'ai aucune raison de m'y opposer"
Brest : nouveau règlement de compte, trois blessés par balles

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu