Plein ecran

Algérie : les expulsions de migrants subsahariens se sont intensifiées

12/08

En Algérie, les expulsions de migrants subsahariens se poursuivent par la frontière Sud. Ces expulsions, qui ont commencé fin 2016, et se sont intensifiées en 2018, se sont poursuivies cette année. Les migrants, arrêtés dans différentes villes du pays, sont amenés jusqu’à Assamaka, à la frontière avec le Niger où ils sont expulsés.

Au cours des six premiers mois de 2019, presque 5 000 personnes ont été arrêtées puis expulsées à la frontière entre l’Algérie et le Niger. Parmi elles, plus de 90 % sont des Nigériens ; les autres migrants sont originaires d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale.

En 2018, plus de 14 000 personnes dont une majorité de Nigériens avaient été expulsées. […]

RFI

Les délocalisations à l’origine de la pénurie de médicaments en France
Migrants en Libye : Bintu, six enfants, a quitté la Côte d'Ivoire pour rejoindre l'Europe à cause d'un mari violent

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu