Plein ecran

Engorgement des urgences : « Il y a une frange de la population qui rend le travail pénible »

11/08

[…]

À bientôt 64 ans, le Docteur Élisabeth Guery-Fray a décidé de sortir de sa retraite, entamée le 1er janvier 2018, pour retravailler aux urgences de Vannes où elle a officié entre 1984 et 2017. Si elle évoque des raisons financières, elle assure aussi adorer son métier alors que les hôpitaux de France peinent à recruter des urgentistes et que les services des urgences sont débordés.

Selon elle, il faut éduquer la population alors que les urgences accueillent de plus en plus de malades qui n’y ont pas leur place : « Il faut un changement profond de la société pour que les choses évoluent et éduquer les enfants dès l’école à la patience. Il faut Leur apprendre qu’on ne peut pas avoir tout tout de suite. Il y a une frange de la population qui rend le travail pénible« , clame-t-elle.

[…]

RMC/BFM

Merci à Lezard

 

Chenôve (21) : le quartier du Mail sous surveillance (MàJ : une vingtaine de trams caillassés depuis fin mai)
Saint-Herblain (44): une femme affirme avoir été violée aux abords d'un gymnase qui héberge des migrants

Commentaires

X
Accueil
Menu