Plein ecran

Royaume-Uni : Le responsable de la lutte antiterroriste déclare que les musulmans ne devraient pas être forcés de s’assimiler

09/08

Le responsable britannique de la police antiterroriste, Neil Basu, a déclaré, dans un entretien au Guardian, que les musulmans du Royaume-Uni ne devraient pas être forcés à «s’assimiler». Pour lui, il est important que les gens puissent vivre selon leur «culture ou religion ouvertement».

Le responsable de la lutte contre le terrorisme, Neil Basu, a déclaré que le terrorisme national était causé par un manque de mobilité sociale et que les musulmans britanniques ne devraient pas être forcés de « s’assimiler ».

  • Neil Basu a déclaré que la police et les services de sécurité avaient besoin d’aide pour lutter contre le terrorisme
  • Il a appelé à « l’inclusion sociale, à la mobilité sociale et à l’éducation » pour stopper la violence
  • Le Royaume-Uni est un pays «socialement inclusif» où les gens peuvent pratiquer leur propre culture

Le responsable britannique de la police antiterroriste a déclaré que le terrorisme est alimenté par un manque de mobilité et d’inclusion sociale.

Neil Basu, le commissaire adjoint de la police métropolitaine, a affirmé qu’une meilleure éducation et de meilleures opportunités pour les jeunes feraient davantage pour combattre le terrorisme que « l’appareil de police et de sécurité de l’État mis en place ».

Il a également déclaré que les musulmans britanniques ne devraient pas être forcés à « s’assimiler ». Il ajoute  : L’assimilation implique que je dois me cacher pour pouvoir continuer. Nous ne devrions pas être une société qui accepte cela.

M. Basu a déclaré au Guardian : « Rien de ce que je dis n’excuse ces actes odieux de violence criminelle. »

« Mais les causes profondes doivent être examinées. […] »

Selon Neil Basu, les opérations antiterroristes ont augmenté de 50% entre 2015 et 2017 et restent depuis à un niveau élevé. […]

Dailymail.co.uk / Theguardian.com

Immigration : mentir pour rester en France et faciliter la demande d'asile
Italie : Matteo Salvini a réclamé des élections anticipées, faisant éclater la coalition instaurée avec le Mouvement 5 Etoiles

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu