Plein ecran

Attentat de la rue des Rosiers : l’ancien patron du renseignement français a reconnu pour la première fois l’existence d’un accord secret entre la France et un groupe terroriste potentiellement responsable de la tuerie

08/08

L’ancien patron du renseignement français a reconnu devant un juge avoir négocié un accord avec le groupe responsable de la tuerie 37 ans après l’attentat de la rue des Rosiers à Paris, a révélé jeudi soir Le Parisien.

« On a passé une sorte de deal verbal en leur disant : Je ne veux plus d’attentat sur le sol français et en contrepartie, je vous laisse venir en France, je vous garantis qu’il ne vous arrivera rien » a-t-il lancé. […]

Un pacte oral ignoré des nombreux enquêteurs et magistrats qui se sont succédé durant trois décennies sur ce dossier insoluble. Sur procès-verbal, Yves Bonnet confirme un « engagement donné aux représentants d’Abou Nidal de ne pas être poursuivis en France », rapporte le Parisien.

L’attentat avait été attribué à un groupe palestinien dissident de l’OLP, le Fatah-Conseil révolutionnaire (Fatah-CR) d’Abou Nidal, décédé en 2002 dans des circonstances mystérieuses. Les suspects, identifiés grâce à des témoignages anonymes, sont soupçonnés d’avoir appartenu au groupe d’Abou Nidal. […]

i24

Italie : Matteo Salvini a réclamé des élections anticipées, faisant éclater la coalition instaurée avec le Mouvement 5 Etoiles
Paris. Fausse couche d’une femme placée en garde à vue : enquête ouverte, un policier suspendu

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu