Plein ecran

UE : la police aux frontières croate à nouveau accusée de maltraiter les migrants et de ne pas respecter leurs droits

07/08

Le Maire de Bihac [Bosnie-Herzégovine] a encore une fois accusé les policiers croates d’entrées illégales sur le territoire bosniaque, où ils raccompagnent des migrants clandestins hors d’UE

 

«…j’ai pu constater personnellement, à deux reprises, des incursions de la police croate qui ramenait des migrants épuisés, fatigués, affamés, en Bosnie. La police croate les escorte, armée de longs tuyaux, jusqu’à bonne distance à l’intérieur du territoire bosniaque. J’ai discuté personnellement avec un de ces policiers, je lui ai dit que c’était illégal, et lui il a haussé les épaules et a dit qu’il ne faisait qu’obéir aux ordres», affirme le maire.

 

Malgré les signalements, personne ne fait rien, et le maire demande rhétoriquement si ses administrés doivent capturer un des policiers croates afin de prouver à tous la véracité de ses dires.

Erik Marquardt, député européen groupe les Verts/Alliance libre européenne, a déclaré qu’il avait honte en tant qu’Européen quand la police des frontières européenne «se comporte comme une bande de voyous qui dépouillent et tabassent les gens», avant de les ramener illégalement [hors d’UE] de Croatie en Bosnie.

[…] Il a rappelé que toute personne sur le territoire de l’UE avait le droit de demander l’asile et avait le droit à une protection juridique, et qu’il était de ce fait intolérable de voir ces droits ainsi bafoués.

«L’UE et la Bosnie-Herzégovine [B-H] doivent coopérer et fournir sans attendre un meilleur hébergement. Les camps en B-H sont surpeuplés, il ne faut donc pas s’étonner que les gens continuer d’essayer de fuir vers l’Europe…»

 

Depuis le début de l’année, la police a empêché l’entrée illégale de quelques 7.000 migrants […] parmi lesquels il y avait une majorité de Pakistanais, d’Irakiens, d’Iraniens, d’Afghans et de Syriens, dont il est clair que la plupart d’entre eux étaient des migrants économiques […].

Par comparaison, la direction frontalière de la police croate dispose de quelques 6.000 fonctionnaires, soit trois fois plus que les 2.051 policiers frontaliers bosniaques…

VL

 


29/07/2019

«Tabassés et dépouillés» : comment la Croatie gère les migrants à ses frontières (reportage de la BBC)

 

Des migrants qui essaient de pénétrer dans l’Union Européenne par la Croatie sont brutalement renvoyés en Bosnie par la police. Certains ont même affirmé à nos reporters qu’ils avaient été battus et dépouillés. Un officier de police [croate], qui a souhaité garder l’anonymat, nous a raconté comment il a participé à trois de ces opérations de «refoulement».

(Merci à J.C.)
Le parquet de Paris s’oppose à la libération du militant antifasciste Antonin Bernanos
Miniac-sous-Bécherel (35). Il passe à tabac son voisin et le filme en direct sur Facebook

Commentaires

X
Accueil
Menu