Plein ecran

Migrants : Le diocèse de Bordeaux appelle à soutenir une association anarchiste anti-catholique

02/08

 

Dans un communiqué de presse signé par Michel Barrabès, délégué épiscopal pour la « Pastorale des Migrants », le diocèse de Bordeaux appelle les catholiques à la « solidarité » avec les migrants.

Celui qui est également diacre (photo) et qui office dans le secteur des Graves « lance un appel à la solidarité » et demande aux catholiques de rejoindre les associations d’extrême gauche qui luttent contre la préfecture, et aident de nombreux immigrés en situation irrégulière.

« Au cœur de l’été, de nombreuses associations d’entraide se trouvent à court de bénévoles. Nous lançons donc un appel à la solidarité à tous les catholiques du diocèse de Bordeaux pour qu’ils apportent leur soutien et aide, chacun selon ses moyens, aux hommes et femmes de bonnes volontés déjà mobilisés pour aider ces personnes mises à la rue (…) vous pouvez vous rendre directement à l’Athénée libertaire, 7 rue du Muguet, où le Collectif des Migrants de Bordeaux assure un accueil de jour au mois d’août (accueil et orientation, tri des vêtements, permanence juridique quotidienne de 10h à 12h, distribution d’un repas en fin d’après-midi…) (05 56 81 01 91) ».

Ce que ne précise pas le diocèse de Bordeaux dans ce message envoyé à de nombreux catholiques de Gironde, c’est que l’Athénée libertaire est le fief des milieux anarchistes et violemment anticatholiques.

Ce local situé dans le centre-ville de Bordeaux se définit comme « un espace associatif militant, crée dans les années 60 par des militant-e-s anarchistes bordelais-e-s. Ce lieu héberge des activités de libertaires sur Bordeaux. Il favorise des rencontres, des initiatives, des débats, des échanges sur d’autres bases que celles du fric, de la consommation, de l’aliénation, de l’exploitation et de la domination ».

Ce sont des associations hébergées dans ce local qui avaient en 2011 dégradé la libraire catholique « La Barque des apôtres » (voir notre article). Ces derniers militent pour « le droit à l’euthanasie », « L’abolition du genre : le sexe biologique ne détermine plus la place des individu.es, les catégories hommes – femmes cessent d’être la norme de référence pour l’organisation de la société », « l’IVG libre et gratuit », ou encore « le libre choix de nos sexualités ».

Dans « Once Upon A Time… In Hollywood » de Tarantino, le portrait fait de Bruce Lee provoque la colère de sa fille
Noisy-le-Grand (93) : tentative d’incendie de la maison de l’ancien maire PS

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu