Plein ecran

Moi, Yannick Martin, sonneur breton noir

02/08

Peut-on être noir et s’illustrer dans la musique traditionnelle ? Cet instrumentiste, qui jouera lors du festival interceltique de Lorient, prouve que oui. N’en déplaise à certains.

Imaginez que vos ancêtres soient nigérians. Imaginez qu’ils aient été réduits en esclavage. Imaginez qu’on les ait traînés par bateau jusqu’en Colombie. Imaginez que vous soyez leur descendant. Et maintenant, évaluez vos chances de devenir l’un des champions les plus titrés de la musique traditionnelle bretonne. Osez dire que cette probabilité dépasse les 1 % et vous serez déjà accusé d’avoir sérieusement abusé du chouchen. Et pourtant… tel est l’extraordinaire parcours de Yannick Martin, qui s’est imposé comme l’un des meilleurs instrumentistes du moment, au point de se produire avec des artistes de renommée internationale comme Ibrahim Maalouf ou Carlos Nuñez – on pourra l’entendre lors du prochain festival interceltique de Lorient, début août. (…)

 

L’Express

Bordeaux (33) : un dossier de proxénétisme jugé au tribunal, prison ferme pour deux Nigérians
Dans « Once Upon A Time… In Hollywood » de Tarantino, le portrait fait de Bruce Lee provoque la colère de sa fille

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu