Plein ecran

CAN 2019: « Ils ont trahi la France qui les a accueillis » (Boualem Sansal)

24/07

Consterné par les saccages et les agressions ayant accompagné les victoires des Fennecs pendant la Coupe d’Afrique des nations (CAN), Boualem Sansal a fermement condamné le comportement des supporteurs de l’équipe d’Algérie qui ont pris part aux débordements recensés dans plusieurs villes de France.

Dans un entretien publié le 19 juillet, jour de la finale opposant l’Algérie au Sénégal, dans les colonnes de Marianne, Boualem Sansal est revenu sur les violences et les déprédations ayant eu lieu en France tout au long du parcours de l’équipe de football algérienne pendant la CAN.

« Nous, Algériens, avons rarement l’occasion d’être fiers de nous. Constamment, nous vivons dans la honte de ce qu’ont fait de nous et de notre pays ceux qui nous gouvernent depuis l’indépendance. Partout dans le monde, ‘Algérien’ rime avec  ‘vaurien’. Cette réputation d’incivilité et de vulgarité est dure à porter pour ceux d’entre nous qui vivent dans le respect d’eux-mêmes et le respect de l’autre», commence l’écrivain.

 

« C’est indigne, c’est insupportable »

« Ils […] ont trahi la France qui les a accueillis, qui leur a donné la possibilité de vivre dans la liberté et la démocratie. C’est indigne, c’est insupportable. Je suggère aux autorités françaises, en application de la simple bonne règle de la réciprocité, d’expulser dans l’heure ceux qui manquent aux règles de l’hospitalité », ajoute-t-il.

« Le gouvernement algérien, lui, n’a jamais hésité une seconde pour expulser les étrangers qui se rendent coupables de la moindre incartade […] », conclut Boualem Sansal.

 

The Epoch Times

Châteaudun (28): un détenu condamné pour une agression sexuelle sur une surveillante
Le maire SPD de Saarlouis (All.) dénonce la capitulation face aux bandes de jeunes pillards d'origine immigrée

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu