Plein ecran

Washington : 20.000 catholiques manifestent en faveur des enfants de migrants, des religieux évacués du Sénat américain

21/07
Sous le mot d’ordre #CatholicDayOfAction, 20.000 catholiques ont manifesté jeudi 18 juillet à Washington en faveur des enfants de migrants. Ceux qui sont entrés dans le bâtiment du Sénat pour y former une « croix humaine » ont été arrêtés et escortés à l’extérieur par la police. Les photos des religieuses en habit arrêtées par des policiers ont fait le tour des réseaux sociaux.

Chacun d’eux portait une pancarte sur laquelle figuraient le visage et le nom de l’un de ces enfants décédés dans des camps d’internement en raison du durcissement des mesures contre l’immigration illégale prises par l’administration Trump. « Nous sommes ici aujourd’hui à cause de ces 8 enfants qui sont morts en détention en essayant de demander l’asile », a déclaré l’un d’eux, directeur exécutif du Réseau franciscain d’action. « Ce sont des enfants de Dieu. Ce sont vos frères et sœurs, votre prochain ».

« Dans un acte de désobéissance civile non-violente », ils ont agi ainsi « dans le but de faire pression sur le Congrès et l’administration présidentielle pour qu’ils mettent fin à la pratique immorale et inhumaine de la détention d’enfants migrants », indique un communiqué de l’ONG Faith in Action, à l’origine de cette manifestation. Rappelant « l’histoire sombre » de la fondation des États-Unis il y a 200 ans, frère Joe Nangle, ancien codirecteur du Service franciscain de mission, n’a pas hésité à dénoncer le rôle du président américain, Donald Trump, dans la « combinaison » actuelle « de peurs irrationnelles, de haine des personnes différentes de nous et de pure cruauté ».

« Ce qui est presque aussi pervers, ce sont les soi-disant chrétiens qui soutiennent, applaudissent (cette politique) et permettent cette descente dans un nouvel âge sombre en Amérique », a-t-il encore asséné, appelant « nos millions de frères et sœurs catholiques, en particulier nos évêques, à se joindre à la lutte pour l’âme des États-Unis ». […]

La Croix

Villeurbanne : il se présente au commissariat et déclare être atteint d’Ebola
Brétigny-sur-Orge (91) : la communauté berbère réunie aux « Estivales amazighes »

Commentaires

X
Accueil
Menu