Plein ecran

Mantes-la-Jolie (78) : dealers en hamac et pilotes de deux-roues cagoulés, le Val-Fourré innove

17/07

Pour éviter d’être attrapés par la police, certains jeunes de la cité ont adopté de curieuses stratégies.

Un quartier à la pointe. Cet été, le Val-Fourré innove. Certains habitants de la cité de Mantes-la-Jolie ont adopté de nouvelles habitudes assez déconcertantes.

Depuis quelques semaines et l’arrivée des fortes chaleurs, les locataires ont vu fleurir des… Hamacs. (…) Sur un ton plus bas, il évoque aussi l’utilisation de ces hamacs pour les dealers et leurs guetteurs. « Le matin, les toxicos viennent chercher leur dose. Les gars descendent de leur hamac à chaque client, assure-t-il. C’est plus confortable que d’être assis contre un mur. » Difficile pour les policiers du commissariat de Mantes-la-Jolie de surveiller la petite bande à l’œuvre : ce point de vente est situé dans une impasse et les abords sont eux aussi « gardiennés ». Il suffit d’y passer quelques secondes pour être repéré, même en pleine matinée.

Autre mode estivale : le port de la cagoule à moto. Pour éviter d’être reconnus par les patrouilles de police, les auteurs de rodéos sauvages à moto-cross se couvrent désormais de ce bout de tissu.

(…) Enfin, il y a quelques semaines, le quartier avait déjà surpris avec ses piscines en plein air : des habitants avaient installé des bassins en plastique près des bouches à incendies ouvertes afin d’y récupérer l’eau qui s’écoulait…

(…) Le Parisien

Stains (93) : deux morts dans une fusillade au Clos-Saint-Lazare (MàJ. La cité pleure Bakary et Soriba)
Un magazine féministe allemand évoque: les femmes "massivement harcelées" par des jeunes "d'origine nord-africaine, arabe et turque" dans les piscines publiques

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu