Plein ecran

Opération anti-mariages forcés dans les aéroports britanniques

17/07

A l’aéroport londonien de Heathrow, une famille indienne est interceptée par des officiers britanniques, qui la soupçonnent de venir à Londres pour marier de force deux jeunes femmes. Ce sont les bleus aux bras de la première, apparemment majeure, et le comportement perçu comme craintif de l’adolescente de 13 ans qui leur ont mis la puce à l’oreille.

(…) En discutant avec les proches, les officiers apprennent toutefois que les parents ont récemment trouvé un fiancé à la plus âgée des deux : un homme vivant dans l’état indien du Kerala, qui pourrait déménager au Royaume-Uni.

(…) Le Royaume-Uni a criminalisé en 2014 les unions forcées, en faisant de cette pratique une infraction pénale passible de sept ans de prison. La plupart de cas de mariages forcés implique des Britanniques mariés à l’étranger, dans 110 pays, avec une concentration en Inde, au Pakistan et au Bangladesh, d’où l’intérêt particulier porté, au cours de l’opération, aux vols reliant ces pays au Royaume-Uni.

« Mais ce n’est pas qu’un problème d’Asie du Sud« , dit Trudy Gittins, inspectrice de la police. « Cela concerne de nombreuses cultures et communautés différentes »

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 1.764 cas ont été signalés en 2018, un bond de 47 % sur un an. Un tiers des victimes étaient mineures, et trois quarts, des femmes. Un signalement impliquait un homme de 80 ans marié à un bébé de deux ans.

(…) Le Point

De Rugy : et maintenant, l'affaire des voitures avec chauffeur !
Osnabrück (Allemagne): une autochtone de 75 ans torturée puis égorgée par un quatuor issu de l’immigration turque et nigériane

Commentaires

X
Accueil
Menu