Plein ecran

Journée mondiale de la population : en France, le refus d’avoir un enfant reste stable depuis 30 ans

11/07
[…] Depuis une dizaine d’années, des médias évoquent régulièrement les personnes qui ne veulent pas d’enfants, notamment pour sauver la planète. La sociologue Charlotte Debest considère ce sujet, toujours tabou, surmédiatisé. Elle s’explique en ce 11 juillet, journée mondiale de la population.

Nous sommes 7,7 milliards d’habitants sur Terre et un récent rapport de l’ONU envisage deux milliards d’habitants supplémentaires en 2050. L’évolution des populations interroge au moment où l’écologie devient une préoccupation majeure. Des articles (re)parlent alors de personnes qui refusent d’avoir des enfants pour « sauver la planète« .

Docteure en sociologie, Charlotte Debest est chargée de cours à l’université Rennes II, spécialiste de la famille, du genre et de l’égalité femmes-hommes. Dès 2012, elle a signé une thèse sur les personnes, en France, volontairement sans enfant. Avant de publier Le choix d’une vie sans enfant. […]

Il existe le terme « childfree » (CF), qui vient des Etats-Unis et a émergé dans les années 70. Cette appellation vient de la société civile, d’une association, et elle a rapidement été reprise dans les médias américains. Mais en 2008, quand j’ai commencé à étudier cela en France, il n’existait pas de terme. Cela montre que l’on est un peu en retard ou que l’on ne s’est pas posé la question des personnes qui ne souhaitent pas d’enfant. Car, en France, la famille et le désir d’enfant, notamment du côté des femmes, relèvent de l’évidence. […]

France Culture

Orvault (44) : François de Rugy profite, lui aussi, d’un logement à vocation sociale
Réseaux sociaux : Twitter s'attaque aux propos déshumanisants liés à la religion

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu