Plein ecran

Les cadres du « Monde » rééduqués par Caroline de Haas

11/07

« Un homme sur deux ou trois est un agresseur sexuel. » C’est devant l’autrice de cette théorie tout en nuances que les chefs de service du Monde comparaissent depuis avril pour des séances de formation aux problématiques de l’égalité homme-femme. Caroline de Haas, 38 ans, est devenue célèbre pour avoir proposé d' »élargir les trottoirs » du quartier parisien de la Chapelle comme solution au harcèlement sexuel du secteur. Le choix par la direction du quotidien de la bouillonnante patronne d’Egae – d’égal à égale – (qui a dégagé plus de 500 000 euros de chiffre d’affaire en 2018) pour enseigner à ses cadres le comportement « correct » au bureau ne plaît à tout le monde. « Ils ont choisi la pire » témoigne un salarié. Ce que certains en ont retenu ? « Si on complimente une femme sur sa robe, c’est acceptable. Si, le lendemain, on lui dit que ses escarpins sont magnifiques, on tombe dans le harcèlement. » Caricature ? Interrogée, Caroline de Haas nous a fait savoir qu’elle ne pouvait pas répondre, car « [ses] réunions s’éternisaient et qu’il fallait qu’ [elle] s’occupe de [sa] fille » . Une charge mentale sans égale !

(…) Le Point

Lilian Thuram, Hapsatou Sy... Macron organise un grand débat avec les « diasporas africaines »
Lutte contre la discrimination : «Nous sommes tous frères et pourtant ?»

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu